Passage à Odyssi pour les abonnés de Schoelcher

Par 13/05/2016 - 02:35 • Mis à jour le 13/05/2016 - 02:35

Depuis le 1er mai 2016, la société martiniquaise de distribution et de service (SMDS) n'assure plus la distribution en eau potable des habitants de Schoelcher. Ces derniers relèvent désormais de la régie communautaire de l'eau et de l'assainissement connu sous la marque "Odyssi". Un changement qui n'entraîne pas trop de changements pour les abonnés.

    Passage à Odyssi pour les abonnés de Schoelcher
Adieu SMDS, bienvenue à Odyssi ! les Schoelchérois ont rejoint depuis le 1er mai dernier la régie communautaire de l'Eau et de l'assainissement. Ils étaient les derniers des quatre autres communes de la Cacem (Saint-Joseph, Lamentin, Fort-de-France et Schoelcher) à n'être pas encore desservis en eau par Odyssi.

Une nouvelle donne qui introduit un peu plus de cohérence dans la distribution d'eau sur l'ensemble du territoire de la communauté d'agglomération du centre de la Martinique, conformément aux vœux de leurs élus.

Ce passage chez Odyssi ne devrait entraîner aucun changement pour les abonnés de Schoelcher. Le prix de l'eau ne va pas varier. Idem pour le compteur d'eau. C'est le même compteur d'eau, précise Jean-Max Corenson-Baudu, le directeur général d'Odyssi.

"La Cacem exerce désormais par sa régie Odyssi, et sur tout son territoire, l'intégralité des services et prestations de la compétence eau et assainissement. Il s’agit là d’une étape importante de sa politique d'harmonisation définie depuis l'origine", selon Yvon Pacquit, le président d’Odyssi.

En revanche, ils devront se familiariser avec de nouveaux numéros de téléphone, de nouvelles adresses électroniques ou postales pour pouvoir rencontrer en contact avec leur nouveau prestataire. Sans oublier de répondre à certaines formalités. Comme ils ont été invités à le faire par Odyssi, ils devront fournir leur relevé d'identité bancaire (RIB) à Odyssi, la loi ne permettant pas à l'ancien prestataire (SMDS) de transférer ce type de fichier au repreneur.

Il reste à souhaiter qu'aucun grain de sable ne vienne enrayer ce transfert qui a fait par ailleurs l'objet de courriers adressés aux Schoelchérois.
Jean-Philippe Ludon
@jpludonrci.