Qui remplacera Alain Rapon à la vice-présidence de Cap Nord ?

Par • Mis à jour le 16/02/2016 - 15:04

Depuis le décès du représentant de la ville Trinité (le 25 décembre 2015)au sein de la communauté d’agglomération de Cap Nord le poste de vice-président est vacant. L’élection devait se faire aujourd’hui (mardi 16 février 2016) mais elle a été repoussée à une date ultérieure. Une chose est sûre, les candidats au poste ne manquent pas.

    Qui remplacera Alain Rapon à la vice-présidence de Cap Nord ?
En ce moment les tractations vont bon train dans le Nord ; et si la date d’élection pour le poste de vice-président n’a pas encore été fixée, plusieurs noms circulent déjà pour remplacer Alain Rapon, décédé brutalement en décembre 2015.

Certains auraient pu penser que ce poste de 11ème vice-président n’aurait pas intéressé grand monde - et pourtant - c’est tout le contraire ! Parmi les élus qui seraient candidats on retrouve Bruno Nestor Azérot, le maire de Sainte-Marie, Ghislaine Pascal de la majorité municipale de Trinité; Kristelle Rizal du Gros-Morne ainsi qu’un élu de la ville de Case-Pilote. Derrière cette "petite lutte" de poste se cachent plusieurs autres enjeux politiques. Entre les municipales de 2014 et aujourd’hui, le paysage politique et les alliances de la CTM ont rebattu les cartes et les alliés d’hier ne sont plus forcément ceux d’aujourd’hui.

Le président de Cap Nord, Alfred Monthieux doit composer avec des membres de son équipe contre lesquels il a combattu lors de la campagne pour la gouvernance de la CTM.

Autre aspect des choses : la volonté de certains de rééquilibrer le bureau entre les nordistes de la côte Atlantique et ceux du versant Pacifique.

Enfin, il se dit en coulisses que la candidature du maire de Sainte-Marie n’aurait rien d’anodine... Lui qui aurait fait de sa commune une priorité - aux dépens de son mandat de député - lorgnerait sur la présidence de Cap Nord en 2020.

Audrey Ollon et Cédric Catan