Ras-le-bol chez les habitants du quartier Bas Maternité !

Par 19/10/2015 - 13:34 • Mis à jour le 19/10/2015 - 13:34

Voilà déjà 4 ans que rien ne va plus pour les habitants du quartier Bas Maternité ! En effet, depuis le début des travaux du futur lycée de transit qui doit accueillir d'ici l'année prochaine les élèves du lycée de Schœlcher, le quotidien est difficile. Entre le bruit, la poussière et autres désagréments, les riverains sont à bout.

    Ras-le-bol chez les habitants du quartier Bas Maternité !
Un bruit assourdissant pendant des heures, une poussière persistante qui s'installe partout... les habitants du quartier Bas Maternité n'en peuvent plus ! Vivre là-bas est devenu impossible pour les habitants au quartier depuis le début des travaux du lycée de transit ! "C'est insupportable" déplore Marie-Thérèse, 88 ans.

Dans un premier temps les riverains ont fait des démarches individuelles auprès de la mairie de Fort-de-France afin d'alerter cette dernière sur la situation, en vain. Las, certains ont créé un collectif et ont fait part de leur mécontentement aux chefs du chantier vendredi dernier (16 octobre) à la Région. Une pétition de 200 signatures a été remise à cette occasion "le collectif réclame que des mesures de sécurité soient prises" a martelé Christian Vallejo, du collectif des habitants de Bas maternité.

La Région a finalement reconnu la situation contraignante vécue jusqu'ici par les riverains et la vice Présidente de Région Catherine Conconne s'est rendue sur place et a rencontré les riverains à la maison pour tous du quartier. Des propositions ont été faites de part et d'autres à l'occasion de cette rencontre.

Les habitants souhaitent retrouver la sérénité afin de composer au mieux avec ce chantier.

Audrey Ollon et Peggy Saint-Ville