Rénover sa maison n'est pas forcement évident

Par 02/11/2015 - 13:34 • Mis à jour le 02/11/2015 - 13:34

La rénovation de l’habitat n’a rien d’un long fleuve tranquille ! Les exemples sont légion en Martinique !

    Rénover sa maison n'est pas forcement évident
Rénover une maison s’avère extrêmement difficile. A Ducos (Martinique) par exemple, au domicile d’un couple où la femme est à la retraite et le mari en arrêt maladie suite à une blessure !

Les deux, vivent dans leur maison, ancienne et très abîmée ! Ils ont monté un dossier de réhabilitation auprès d’un opérateur social fin 2013. Une démarche totalement infructueuse. Catherine Jacquot est particulièrement remontée : « Ces gens là nous ont lâchés, abandonnés ! Vraiment on a mal au cœur ! Ils n’ont pas pris de nouvelles de nous depuis fin 2013. Il a fallu qu’on les relance. A chaque fois, ils nous racontent ce qu’ils veulent jusqu’au jour où mon compagnon les a envoyé balader ».

Le montant des travaux est estimé à 70 000 euros.
Mais les obstacles s’accumulent, en raison de la situation financière précaire du couple et de son attachement sentimental à cette maison.

Des l’arrivée sur place, on ne peut que constater l’étendue des travaux : béton nu, des casseroles pour récupérer l’eau de pluie et des fils électriques qui dépassent des murs. Jean-Philippe Adel ne renonce pourtant pas à rénover sa maison car il l’a hérité de son grand-père, un homme qui a beaucoup compté pour lui. Il est conscient des nombreux problèmes de sa maison et de l’ampleur de la tâche qui lui reste à accomplir, mais cela est pour l’instant impossible à cause de son bras blessé.

Le couple conserve malgré tout la volonté de rénover son bien.

Xavier Chevalier et Yvonne Guilon