Révisions d'affectations : "Nous avons quelques collègues pour lesquels on devra continuer à se battre"

Par • Mis à jour le 03/07/2015 - 14:39

La rectrice de l’académie de la Martinique a rencontré les organisations syndicales et les représentants des néo titulaires affectés dans d’autres académies.A ce jour chez nous sur 44 demandes de révisions d’affectations d’enseignants du second degrés originaires de Martinique, 23 d’entre elles ont été satisfaites.

    Révisions d'affectations : "Nous avons quelques collègues pour lesquels on devra continuer à se battre"
Les néo-titulaires exaucés enseigneront les matières déficitaires dans notre île. C’est le cas de la technologie, des sciences et techniques médico-sociales, de l’horticulture, et de l’hôtellerie restauration option culinaire.

Chaque dossier a ses spécificités, par conséquent le Rectorat travaille au cas par cas et surtout selon les besoins de l'académie."Nous sommes très satisfaits que pour 23 d'entre eux leur situation soit réglée selon leurs désirs et selon nos besoins." s'est félicitée Catherine Bertho-Lavenir, la rectrice de l'académie.

"On devra continuer à se battre"

Les syndicats restent mobilisés pour les 21 autres demandes mais reconnaissent tout de même les efforts opérés. "Nous avons quelques collègues pour lesquels on devra continuer à se battre, il faudra qu'on examine au cas par cas les dossiers qu'il reste." a expliqué Jocelyn Présent, secrétaire académique au SNETAA FO.

Audrey Ollon et Pascal Michaux