Rien ne va plus à l'AMEP !

Par 11/04/2016 - 13:47 • Mis à jour le 11/04/2016 - 13:47

Le Conseil d'Administration de l'AMEP a relevé des manquements au niveau de la gestion et du management de l'association. samedi 9 avril 2016, une assemblée générale exceptionnelle a mis en lumière un certain nombre de négligences. Le déficit de la structure dépasse actuellement les 2 millions d'euros et selon le Président du Conseil d'administration, Lucien Philippeau, la situation est très préoccupante.

    Rien ne va plus à l'AMEP !
Le président du conseil d'administration de l'AMEP Lucien Philippeau (qui avait convié le personnel à une Assemblée Générale extraordinaire)avait du mal a cacher son embarras ce samedi 9 avril 2016 dans ce qui semble devenir l'épineux dossier managérial et financier de l’AMEP.

Selon nos informations, des éléments comptables mettent en cause - depuis plusieurs mois - de graves dysfonctionnements dans la gestion de l’établissement. Les explications n’ont pas été simples à donner pour un président venu avec des éléments qui impliquent, comme il l’a dit lui-même - un ami - Jean Louis Fonsat, en qui il avait placé toute sa confiance pour diriger le célèbre établissement situé route de Redoute.

Le président Philippeau est - il au bord de la désillusion ? Le directeur général de l’AMEP, Jean-Louis Fonsat est normalement convoqué cet après-midi, à cette occasion il va devoir s'expliquer. Cette situation inquiétante mais surtout embarrassante a déjà contraint le président à saisir il y a deux semaines carte bleue et chéquier de l'AMEP des mains de Jean-Louis Fonsat.

Cette Assemblée Générale du personnel et ces révélations interviennent au moment même où la structure connait une situation financière assez difficile... Samedi, un déficit de presque 2 millions d'euros sur les trois dernières années a été annoncé. C’est d’ailleurs dans ce contexte doublé d'un un climat plutôt tendu que les organisations syndicales avaient envoyé des signaux il y a quelques jours pour dénoncer le fait qu'il n'y ait pas eu de bilan de gestion ces trois dernières années, les mauvaises conditions de travail et surtout un manque de matériel.

Depuis samedi, les organisations syndicales exigent le départ de Jean-Louis Fonsat. On apprenait également que le commissaire aux comptes avait - il y a trois ans déjà - lancé une procédure d’alerte. Lucien Philippeau espère aujourd’hui trouver des fonds pour sauver l’AMEP qui a quand même pu obtenir - grâce au courage et à la volonté de ses enseignants - de bons résultats scolaires ! Mais pour combien de temps encore ? L’AMEP est quasiment aux portes d’un redressement judiciaire.

Un coup dur pour des enseignants qui ont avoué avoir fait beaucoup de sacrifices... La seule idée de voir se profiler à l’horizon un plan social les inquiète.

Audrey Ollon et Peggy Saint-Ville