Sécheresse : les agriculteurs peuvent prétendre à une indemnisation

Par / /

Les agriculteurs touchés par la sécheresse de 2019 pourront prétendre à une indemnisation.

Les agriculteurs victimes de la sécheresse peuvent désormais déposer des demandes d'indemnisation. C'est le fonds de secours du ministère de l'Outre-mer qui sera sollicité.

Les pertes de récoltes dans les secteur de l'apiculture, la banane, la canne à sucre, l'arboriculture, du maraîchage , du vivrier et des pâturages sont éligibles à l'indemnisation.

Vingt communes sont concernées : les Anses d'Arlet, Bellefontaine, Carbet, Case-Pilote, Diamant, Ducos, Fonds Saint-Denis, Fort-de-France, François, Grand Rivière, Lamentin, Morne Vert, Précheur, Rivière-Salée, Robert, Saint-Pierre, Sainte-Luce, Schoelcher, Trinité et Trois-Îlets.

Les demandes d’indemnisation doivent être déposées au plus tard le vendredi 13 mars 2020 à la DAAF Jardin Desclieux Fort de France, à l’aide des formulaires de déclaration de dommages agricoles disponibles sur le site internet de la DAAF.

Par ailleurs, les services de l'Etat reconnaissent le caractère de circonstances exceptionnelles liées au phénomène climatique défavorable de la sécheresse du premier semestre 2019.

Ainsi, les pertes de récoltes (Apiculture, Banane, Canne à sucre, Arboriculture : toutes cultures, Maraîchage : toutes cultures, Vivrier : toutes cultures, Pâturages et de fonds) et les pertes de fonds (Apiculture, Banane, Canne à sucre, Bovin sur pâture) liées à la sécheresse pourront être indemnisées par les programmes européens.

Concernant ces fonds, la phase de dépôt n'est pas encore ouverte.

Tags

A lire également

Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.