Un insolite et futuriste dôme au quai de l'hydrobase pour les besoins de la centrale électrique Galion 2 d'Albioma

Par • Mis à jour le 08/10/2016 - 04:13

Depuis le dimanche 2 octobre 2016, le Grand Port Maritime de Martinique a vu fleurir sur le quai de l'hydrobase à Fort-de-France une structure insolite et futuriste. Un dôme d'une trentaine de mètres de hauteur et autant de diamètre aux allures d’antenne satellite ou météo. D’un blanc éclatant, il est appelé à recevoir et à stocker la biomasse destinée à la centrale thermo électrique Galion 2 d'Albioma.

    Un insolite et futuriste dôme au quai de l'hydrobase pour les besoins  de la centrale électrique Galion 2 d'Albioma
Surprise de taille pour de nombreux foyalais, riverains du port de l'hydrobase, le 2 octobre dernier (2016). C'était un dimanche matin. Une structure d'un blanc éclatant visible à des centaines de lieues à la ronde tranche dans le paysage. Et on ne peut pas y échapper. Une sorte d'OVNI pour le moins insolite d'autant qu'il ne comporte aucune inscription. Elle fait penser de prime à bord à une antenne météorologique ou satellitaire.

Mais qu'était-ce donc ? La tête à couper, ce dôme n'était pas là, la veille. D'où ça sort ?
Comment diable a-t-il fait pour attérrir sur ce site ? Là où, il y a quelques années s'élevaient encore des portiques à conteneurs. Et on se prend à dire, va-t-il être transporter sous d'autres cieux ou va-t-il élire domicile sur place.

Le dôme d'Albioma

Si on a le sentiment d'avoir à faire à une véritable apparition, c'est que cette structure en PVC a été érigée en moins de quatre heures. Dans l'après-midi du samedi 1er octobre 2016. Elle a été gonflée sur place pour aboutir à ce dôme d'un blanc quasi immaculé qui, sous le soleil, laisse apparaître les traces d'une sorte d'étoile brillante.

Elle a été conçue par une société américaine et installée par elle. D'une hauteur 38 mètres pour un diamètre de 35, ce dôme d'un volume de 19 900 mètres cubes a été acquis par la société Albioma. Celle qui construit sur le site de l'Usine du Galion à Trinité, une centrale thermique à bagasse/biomasse sous le nom de Galion 2 et qui suscite l'ire des écologistes en dépit de ses "engagements sociétal et environnemental".

A terme, ce dôme rigidifié sur son socle en béton va devoir accueillir la matière première, cette biomasse. Des pellets de bois en provenance de la côte sud-est des Etats-Unis qui arriveront par bateau tous les 15 à 20 jours à l'hydrobase. Espace de stockage à partir duquel la centrale de Gallion 2 sera alimentée.

"Dotée d’un design moderne, cette structure permettra le stockage des granulés de bois certifiés importés des États-Unis avant leur acheminement sur le site de la centrale. En conformité avec les normes antisismiques et anticycloniques, ce dôme assurera un stockage temporaire sécurisé de la biomasse. Son installation fera appel à des techniques innovantes permettant de déployer rapidement la structure externe du dôme", peut-on lire sur le site d'Albioma.

Ou encore "Les granulés de bois importés pour Galion 2 proviendront d’Amérique du Nord, plus particulièrement du Sud-Est des Etats-Unis où sont en vigueur des normes très strictes sur la protection et l’exploitation des forêts".


Reste à s'habituer à ce dôme... Certains y voient un trait de caractère original ainsi donné au quai de l'hydrobase. Et vous ? Qu'en pensez-vous ? Nous sommes curieux de découvrir ci-dessous votre impression de lecteur.
Jean-Philippe Ludon
@jpludonrci.