Un nouvel appareil pour individualiser les traitements

Par 10/05/2016 - 18:05 • Mis à jour le 10/05/2016 - 18:05

Un analyseur d’oxygène portatif au CHU de la Martinique permettra de mieux aider aux personnes atteintes par l’obésité et aux diabétiques. Il facilitera l’évaluation des apports caloriques et l'adaptation de l’activité physique. Ce nouvel appareil sera opérationnel dès septembre 2016.

    Un nouvel appareil pour individualiser les traitements
Le service d’endocrinologie et diabétique de Centre Hospitalier Universitaire de la Martinique (CHUM) s’est muni d’un nouvel appareil portatif pour mieux aider les patients atteints d’obésité sévère. L’appareil analyse précisément la dépense énergétique du patient.

Ce dispositif a coûté 11 875 euros et a été financé par la fondation « Parfait ». Présenté au CHUM ce lundi 9 mai 2016, il sera opérationnel en septembre.

Les mesures enregistrées permettront aux médecins de mieux évaluer les capacités cardio-respiratoires du patient au repos ou en activité. Sur ces données, il sera plus facile d'adapter les apports caloriques et d'individualiser les traitements. Les patients seront suivis tous les 3 ou 6 mois en fonction du développement de leurs capacités physiques.

En Martinique, on estime près de 200 personnes atteintes par l’obésité nécessitant un traitement. L’appareil permettra aussi d'aider les diabétiques.

« On peut répondre à la demande avec un appareil, avec l’équipe qu’on a. Dans le futur, on va le proposer aux diabétiques, sédentaires inactifs, c’est-à-dire à ceux qui font moins de 150 minutes d’activité physique par semaine. C’est la deuxième population cible », selon Cédric Fagour, chef de service d’endocrinologie et diabétique au CHUM.