Une deuxième chance pour trouver un projet professionnel et intégrer une entreprise

Par 08/09/2016 - 22:12 • Mis à jour le 08/09/2016 - 22:12

L'école de la deuxième chance a pour objectif de trouver un projet professionnel et d'intégrer une entreprise. Elle aide les jeunes martiniquais sortis du système scolaire et sans qualification à retrouver le chemin de l'insertion sociale et professionnelle.

    Une deuxième chance pour trouver un projet professionnel et intégrer une entreprise
L'école de la deuxième chance du Centre de la Martinique, à Fort-de-France au quartier Sainte-Thérèse, aide les jeunes martiniquais issus de quartiers sensibles, sortis du système scolaire et sans qualification, à retrouver le chemin de l’insertion sociale et professionnelle.

Il en existe en tout trois écoles de la deuxième chance en Martinique. Une à Rivière-Salée, à Trinité et à Sainte-Thérèse.

Les jeunes âgés de 16 à 25 ans, désireux de changer leur situation, intègrent l’école de la 2ème chance pour suivre un programme qui alterne entre cours au sein du centre et stage en entreprises sur une période de 10 à 12 mois.

L’école de la 2ème chance, qui a vu le jour en 2010 à Fort de France, reçoit près de 200 jeunes par an. En 2015, elle a obtenu plus de 50% de taux de sorties positives pour ces jeunes.

Pour José Blèzes le président de l’association « Insertion en action » qui est à l’initiative de l’école de la 2ème chance du centre de la Martinique "Ce n'est pas un système classique où vous avez des professeurs qui viennent faire un cours magistral, mais qui prennent les problèmes différemment et qui expliquent aux élèves en parallèle avec leur projet professionnel comment faire."

Chaque jeune qui intègre la structure se voit attribuer un formateur référant qui le guide tout au long de son parcours sur le plan professionnel mais aussi personnel.

"Chaque stagiaire a un formateur référant qui l'accompagne. C'est une formation basée sur l'alternance et nous sommes accompagnés par un porte-feuille de près de 250 entreprises. Nous commençons à atteindre nos objectifs, mais notre plus grand objectif est d'augmenter la capacité de l'école."

Témoignages de quelques jeunes de l'école

A 23 ans, Audrey a dû quitter son cursus scolaire pour s’occuper de sa fille. L’école de la 2ème chance lui a permis de se remettre en scelle et de trouver du travail.



Depuis qu’il est sorti de l’école de la 2ème chance, il y a un an, Thomas a retrouvé les bancs de l’école. La structure lui a permis de trouver un contrat en alternance et il s’apprête à passer son bac pro.




Une délégation de 7 sénateurs venue visiter l'école

Après avoir passé en revue la filière agricole, la filière touristique, puis visiter la centrale électrique de Bellefontaine, c’est à l’école de la 2ème chance du centre de la Martinique que la délégation de sénateurs venu de l’hexagone a décidé de finir leur séjour.

Image retirée. Délégation des sénateurs venus visiter l'établissement
Pour Didier Guillaume, président du Groupe Socialiste et Républicain du Sénat et sénateur de la Drôme, il était important de venir saluer et soutenir le travail de réinsertion fait auprès des jeunes. Écoutez son interview au micro de Olivia Lebrun.



@Sullyvan_RCI avec Olivia Lebrun