Une martiniquaise est consul honoraire de la France à Santiago de Cuba

Par 31/10/2016 - 19:10 • Mis à jour le 31/10/2016 - 19:10

Catherine Décilap est la nouvelle directrice de l'Alliance Française de Santiago de Cuba. De ce fait, elle est également consul honoraire de France dans la grande ville cubaine du Sud. Cette professeure d'espagnol veut renforcer les échanges culturels entre la Martinique et la plus grande île de la Caraïbe.

    Une martiniquaise est consul honoraire de la France à Santiago de Cuba
Catherine Décilap est la nouvelle directrice de l'Alliance Française de Santiago de Cuba. Cette martiniquaise a pris ses fonctions là-bas depuis deux mois maintenant.

Son objectif est de promouvoir la langue et la culture française à travers l'enseignement mais aussi des évènements qu'elle met en place avec ses équipes.

Elle est actuellement en Martinique pour finaliser le programme des manifestations pour la saison 2017/2018. Elle a rencontré des artistes mais aussi les représentants de la ville du Lamentin qui est jumelé avec Santiago de Cuba depuis plus de vingt ans déjà. "En tant que Martiniquaise, je privilégie d'abord les contacts avec mon île puisque j'ai déjà quelques connaissances sur place. Je verrai ensuite comment faire pour intégrer la Guadeloupe et pourquoi pas la Guyane. J'ai eu quelques rendez-vous avec des partenaires culturels de l'île et les choses se mettent en place tout doucement", explique la direction de l'instution francophone.

Catherine Décilap a aussi une autre fonction, elle fait aussi office de consul là-bas. "Il n'y a pas de représentation consulaire française à proprement parlé dans la province d'Oriente dont la capitale est Santiago. Le directeur de l'Alliance Française fait office de consul honoraire. À ce titre je suis responsable de la sécurité des Français de ma circonscription", indique-t-elle.

Aves le passage de l'Ouragan Matthew elle a du rapidement réagir face à la menace climatique et se rapprocher de la communauté française là-bas. "Ce ne sont pas tellement les Français qui ont eu besoin de moi à ce moment là mais plutôt les riverains de l'Alliance Française. Il y a pas mal de maison qui ont été endommagées par le passage de Sandy il y a quatre ans. L'établissement a été réquisitionné par la Défensa Civil pendant quelques jours", raconte-t-elle.

Karl Lorand et Pegguy Saint-Ville