Une rentrée réussie sur le site de la Pointe des Nègres

Par • Mis à jour le 12/09/2016 - 17:45

La rentrée générale des quatre lycées foyalais regroupés dans le quartier de Bellevue s'est déroulée, ce lundi matin (12 septembre 2016). C'est une réussite, en tout cas en matière de circulation dans ce secteur.

    Une rentrée réussie sur le site de la Pointe des Nègres
Près de 5000 personnes, élèves, professeurs et personnel administratif ont fait leur rentrée, ce lundi matin (12 septembre 2016) sur le site de Bellevue et de Joseph Gaillard.

Beaucoup de parents d’élèves et de riverains craignaient une joyeuse pagaille causée par les embouteillages. Finalement ce premier jour de classe a été une réussite en tout cas en matière de circulation.

Dans un secteur où la circulation était déjà saturée aux heures de pointes, avec les 1000 élèves en plus du lycée Schœlcher, on pouvait croire à des difficultés de circulation notamment sur la portion comprise entre le giratoire du stade Louis Achille et son intersection avec la rue Joseph Gaillard.

Au final la circulation était fluide au niveau des établissements scolaires, mais en amont au niveau du rond point du stade Louis Achille ça bouchonnait. La municipalité avait publié, le 9 septembre dernier, un arrêté afin d'encadrer la circulation dans la zone.

N'oublions pas que les parents ont aussi la possibilité de déposer leurs enfants par l’entrée sud de l’établissement accessible par la rue du Petit Pavois quartier Pointe des Nègres où un dépose minute est mis en place.

En attendant, du côté de la ville de Fort-de-France aussi on a voulu se montrer serein. Les mesures de sécurité vont même être renforcées.

Steeve Moreau, adjoint au maire en charge de la sécurité et de la tranquillité publique, explique que "nous aurons les forces de sécurité et la Ville de Fort-de-France qui seront engagés sur site avec des policiers municipaux, deux brigades qui tourneront en permanence durant la période de rentrée et des médiateurs qui seront aussi présents en cas de besoin pour intervenir.

Nous ferons tout pour que les choses se passent pour le mieux pour nos enfants et pour nos Martiniquais."

De la vidéo surveillance à la mi-octobre

Trois caméras de surveillance, qui fonctionneront 24 heures sur 24, seront très bientôt installées dans cette zone avec un retour qui se passera au centre de supervision.

"Nous avons trois caméras qui vont arriver dans cette zone et à la mi-octobre nous serons en capacité de les mettre en circulation. Ces caméras vont fonctionner 24 heures sur 24 et les vidéos seront visualisées par la police municipale et la police nationale"

Sullyvan.D avec Sandrine Huillet