Vers une réouverture de la BU le 21 mars 2016 ?

Par 11/03/2016 - 14:41 • Mis à jour le 11/03/2016 - 14:41

La réouverture de la bibliothèque universitaire (BU) au campus de Schœlcher (Martinique), ce sera peut-être pour le 21 mars 2016. Ou au plus tard après les vacances de Pâques. Corinne Mencé-Caster, la présidente de l'Université des Antilles a laissé entrevoir cette perspective. Parallèlement, on a appris qu'une information judiciaire a été ouverte le jeudi 10 mars 2016 pour délit de favoritisme à propos du stockage d'archives de l'ex-région dans le vide sanitaire de la BU.

    Vers une réouverture de la BU le 21 mars 2016 ?
Corinne Mencé-Caster, la présidente de l'Université des Antilles (UA) a envisagé ce vendredi 11 mars 2016 une possible réouverture de la bibliothèque universitaire du campus de Schœlcher (Martinique). Elle avait décidé lundi dernier (7 mars 2016) la "fermeture jusqu'à nouvel ordre " de la BU en raison des risques que constituait la présence d'un important stock d'archives dans le vide sanitaire de l'établissement.

La présidente de l'UA a néanmoins indiqué qu'en attendant des solutions étaient à l'étude pour limiter la gêne pour les étudiants. Il est notamment prévu d'ouvrir des salles dans les facultés. Cette solution permettrait ainsi aux étudiants d'avoir accès à des prêts et d'avoir des lieux pour la préparation de leurs examens.

Par ailleurs, Corinne Mencé-Caster a indiqué que la commission de sécurité avait donné un avis défavorable à l'accueil d'étudiants dans la BU justifiant ainsi sa décision de fermeture prise lundi.


Ouverture d'une information judiciaire pour favoritisme Mardi dernier, au lendemain de l'annonce de la fermeture de la bibliothèque universitaire, Mme Mencé-Caster avait annoncé le dépôt d'une plainte relative à la convention signée avec l'ex-Région Martinique qui autorisait le stockage d'archives dans le vide sanitaire de la BU. Cette plainte a entraîné l'ouverture, le jeudi 10 mars 2016, par le procureur de la République d'une information judiciaire pour délit de favoritisme.


La présidente de l'UA avait considéré que les conditions de stockage des archives de l'ex-région et de l'institut océanographique de Monaco, leur durée et la convention qui le prévoient étaient entachées d'irrégularités. Mme Mencé-Caster avait également indiqué que cette convention avait été passée avec le Céregmia et son ancien directeur Fred Célimène. Ce dernier avait aussitôt contesté cette dernière affirmation indiquant au contraire que la convention avait été signée par le président de l'Université de l'époque.
Jean-Philippe Ludon avec Clara Vincent et Pascale Lavenaire
@jpludonrci