Yoles : "Il faut que le gouvernement français reconnaisse l'utilité du Tour des yoles"

Par • Mis à jour le 30/04/2015 - 13:56

Les réactions autour du dossier des Yoles se multiplient ! Maurice Antiste, maire du François s'est exprimé sur l’audit commandé par le Conseil Régional concernant les retombées économiques du Tour de la Martinique. Pour lui, il faut repenser le financement sans dénaturer l’héritage culturel de cette manifestation.

    Yoles : "Il faut que le gouvernement français reconnaisse l'utilité du Tour des yoles"
Nous évoquions dans un article hier les résultats de l’audit commandé par le Conseil Régional sur les retombées du Tour des Yoles pour l’économie locale. Après étude de cet audit, le constat a été fait que ces retombées étaient très faibles surtout par rapport aux moyens engagés par les privés et par les collectivités locales(Région et communes). Quelles sont les solutions pour faire face à ce problème ? Faut-il aller chercher des partenaires extérieurs ? Le Maire du François, Maurice Antiste est très partagé. Les yoles de sa commune cumulent le plus grand nombre de titres du Tour des yoles (18 au total ) et pourtant, il est dans l’incapacité d’accueillir un départ ou une arrivée.
"Une ville comme celle là n'a pas les moyens d'asssurer seule un départ et une arrivée du Tour. Les problèmes sont certainement les même pour les autres communes."
Conscient que les municipalités ne peuvent plus suivre, il ne veut tout de même pas que d’autres, de l’extérieur, s’approprient "notre tour"
Le Tour des yoles fait partie du patrimoine martiniquais, et chaque année, de nombreuses personnes s'appliquent à faire en sorte que l'événement soit une réussite. "Cette fédération est à féliciter, je crois qu'elle a toujours été en quête de moyens nouveaux, si elle n'y arrive pas il faut bien qu'on l'aide ! Il faut que le gouvernement français reconnaisse l'utilité et la grande pertinence du Tour des yoles de manière a pouvoir également intervenir." a complété Maurice Antiste.

Audrey Ollon et Cédric Catan