15 ans de prison ferme pour avoir tiré sur des gendarmes

Par • Mis à jour le 20/01/2017 - 17:41

Wathan Alfred, 39 ans et Maurice John, 24 ans, ont été condamnés à 15 ans de prison ferme pour avoir ouvert le feu sur des gendarmes en avril 2014. Lardy Barhtélémy, le troisième membre de ce petit groupe de malfrats, a lui écopé de 10 ans de prison pour vol à main armée. Les jurés de la Cour d'Assises de Martinique se sont montrés particulièrement sévères.

    15 ans de prison ferme pour avoir tiré sur des gendarmes
Les faits remontent au soir au 26 avril 2014. Trois hommes, originaires de Sainte Lucie, avaient dépouillé plusieurs personnes sous la menace d'une arme, avant d'être pris en chasse par les gendarmes à Sainte Marie. Circulant à bord d'une voiture volée, les trois hommes avaient foncé sur un militaire, manquant de le faucher. Dans le même le temps, un des autres passagers du véhicule avait ouvert le feu à trois reprises sur les gendarmes, mais ne faisant aucune victime. Durant l'audience, les trois hommes ont expliqué ne pas avoir réalisé qu'ils étaient poursuivis par les forces de l'ordre. Pas convaincu, l'avocat général avait requis entre 18 et 20 ans de prison pour Wathan Alfred et Maurice John, et 10 ans minimum pour Lardy Barthélémy Les jurés se sont prononcés pour des peines sévères mais en deça des réquisitions du parquet. Wathan Alfred, 39 ans, qui était au volant de la voiture, et Maurice John, 24 ans, qui a ouvert le feu sur les gendarmes, ont tous les deux été condamnés à 15 ans de prison ferme, pour vols à mains armés et tentative de meurtre sur personne dépositaire de l'autorité publique.
"Je considère que la peine est tout à fait excessive eu égard au préjudice réel et à la réalité judiciaire. Je crois que c'est une peine exemplaire. On a considéré ce dossier comme un message au force de l'ordre mais ça tombe à côté. Dans la réalité on a trois types qui prennent beaucoup que d'autres dans des situations similaires", a déploré maître Thibaut Rouffiac du barreau de Paris, avocat de Wathan Alfred.

Lardy Barthélémy, 37 ans, poursuivi pour vols à mains armées, écope de 10 ans de prison.

"J'ai le sentiment que le message que je voulais voir passer est passé. Le message c'est que quand on tire sur des gendarmes ça coûte très cher. Le message est à l'adresse de ceux qui commettent ces actes en Martinique. Il est aussi à destination de nos frères Saint-Luciens pour leur dire de ne pas venir en Martinique pour commettre ces actes. Ce n'est pas une peine exemplaire. C'est une peine juste", a commenté maître Dominique Nicolas, bâtonnier du barreau de Fort-de-France et avocat de la partie civile.