Affaire Hildéral : 10 ans, 12 ans et 18 mois de prison pour les accusés

Par • Mis à jour le 30/11/2019 - 08:55

Les jurés de la cour d'assises de Martinique ont jugé Christopher Nesmon et sa sœur Strecy coupables de la mort du policier de 55 ans Louis-Philippe Hidéral. Ils sont condamnés respectivement à 10 et 12 ans de prison.

    Affaire Hildéral : 10 ans, 12 ans et 18 mois de prison pour les accusés

Le verdict dans l'affaire du policier Louis-Philippe Hidéral mort devant le commissariat de Fort-de-France en mars 2014 est tombé hier soir. Chirsopher Nesmon et Strecy ont été respectivement condamnés à 12 et 10 ans de prison. Leur complice, Steeve Saint-Just est lui condamné à 18 mois ferme.

Les jurés ont suivi à la lettre les réquisitions de l'avocate générale pour le frère et la sœur Nesmon. En ce qui concerne Steeve Saint-Just, ils ont été moins cléments que le Ministère public en allant au-delà du sursis. Le jeune homme devra purger une peine ferme de 18 mois pour coups et blessures sur des fonctionnaires de police durant son interpellation.

Pour rappel, le 12 mars 2014, les trois jeunes décident de faire libérer un ami arrêté au commissariat central. Après plusieurs altercations avec les forces de l'ordre, l'un des brigadiers présent décédera d'une crise cardiaque.

En tout cas, cette décision satisfait pleinement la partie civile comme l'explique Maître Murielle Renard Legrand : 

Maître Jiovanny William représente le 3e accusé qui est condamnée à 18 mois de prison ferme. Il explique pourquoi, selon lui, les jurés ont été au-delà du sursis. 

Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.