Alfred Marie-Jeanne entendu à la gendarmerie du Marin

Par 02/07/2020 - 23:11
01/01/2020 - 00:00

Le président du conseil exécutif de la CTM, Alfred Marie-Jeanne a été entendu ce jeudi après-midi par les gendarmes de la brigade du Marin. Il était auditionné en sa qualité de président de Martinique Transport dans l'enquête sur le décès du petit Medhy dans un bus scolaire en octobre 2018.

    Alfred Marie-Jeanne entendu à la gendarmerie du Marin

Alfred Marie-Jeanne, le président de Martinique Transport a été entendu dans les locaux de la brigade de gendarmerie du Marin ce jeudi 2 juillet. L’enquête porte sur le décès de Medhy, un petit garçon de deux ans et 10 mois dans un bus scolaire en octobre 2018. 

Les enquêteurs se sont montrés discrets sur la teneur de l’audition d’Alfred Marie-Jeanne. Ce que l'on sait c'est que cet interrogatoire des gendarmes portait sur les conditions du décès de Medhy, dont le corps avait retrouvé sans vie, dans un bus garé sur un parking dans le bourg de Rivière-Pilote, le 2 octobre 2018.

L’enfant qui fréquentait l’école maternelle ce Josseaud habitait à quelques encablures de l’établissement scolaire. Il n’était pas descendu du bus à l’arrivée du véhicule devant l’école parce qu’il s’était endormi. Ce n’est qu’en allant reprendre son service dans l’après midi que le chauffeur s'était rendu compte de l’inimaginable. Le professionnel de la route avait été placé en garde à vue après ce tragique incident.

Pire, 5 mois plus tard, c’est une fillette qui a failli subir le même sort sur la même ligne. Le drame avait été évité de justesse.  

C’est donc pour comprendre ce qui a pu se passer et savoir s’il y a eu d’éventuels manquements dans l’organisation du transport scolaire des tous petits que le parquet avait ordonné l’ouverture d’une information judiciaire. Le magistrat chargé de l'enquête a déjà procédé à plusieurs vérifications en ordonnant par exemple une reconstitution des faits dans les locaux de la gendarmerie avec le bus et le chauffeur de service le jour du drame. 

L’enquête des gendarmes devrait permettre à la justice de faire la lumière sur cette affaire et, pourquoi pas, d’améliorer le service pour éviter d’autres drames dans le ramassage scolaire des touts petits.  Au moment des faits, la question de la présence d'accompagnateurs dans le bus avait été largement évoquée.

Après une nouvelle audition du chauffeur du bus au mois de février, les enquêteurs ont donc poursuivi leurs investigations en interrogeant le président de martinique transport. Celui ci s’est présenté dans les locaux de la brigade accompagné de l’un des nombreux avocats comme la législation le lui permet.

Tags

Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.