Assises : Ouverture du procès en appel de Claude Serlan

Par • Mis à jour le 23/04/2015 - 13:05

Le procès en appel de Claude Serlan débute ce jeudi. Le quinquagénaire avait été condamné en première instance - en novembre 2010 - par la Cour d’Assises de Martinique à 23 ans de réclusion criminelle pour avoir immolé son beau-fils de 19 ans et exercé des violences volontaires sur sa concubine en 2008. C’est l’accusé qui a fait appel.

    Assises : Ouverture du procès en appel de Claude Serlan
Quatre ans après la 1ère audience, Claude Serlan va de nouveau se retrouver devant les jurés de la Cour d’Assises de Fort-de-France. L’homme âgé de 56 ans espère sans doute voir réduire sa peine; il a d'ailleurs changé d’avocat pour sa défense.
De son côté la famille de la victime - toujours conseillée par Maître Pascale Mouriesse - pensait avoir tiré un trait sur ce triste épisode mais l’accusé en a décidé autrement.

Pour rappel, le 16 février 2008 une violente dispute éclate entre Claude Serlan et son ex-concubine à Fort-de-France. Après avoir tenté d’étrangler la femme, Claude Serlan va s’en prendre à ses fils qui étaient venus secourir leur mère en détresse. L’homme va alors se saisir d’un coutelas, puis d’allumettes et d’un bidon d’essence. Il va verser l’essence sur un fauteuil et y mettre le feu dans la foulée... Les témoins raconteront qu’au moment où l’un des fils va tenter d’éteindre le feu, l’accusé lui aurait versé un verre d’essence dessus. Le jeune homme de 19 ans va s’enflammer et devenir une véritable torche vivante. Après un mois de soins dans un centre de grands brulés, il succombera à ses blessures.

Il y a quatre ans, l’accusé avait nié les faits ou en tout cas tenté de les minimiser. La famille de la victime avait été également très affectée par le peu d’empathie et de regrets de l'accusé pour ce qui était arrivé au jeune homme. Nous verrons s’il conserve la même ligne de conduite durant les deux jours d’audience.

Audrey Ollon et Cédric Catan