Assises : le ministère public requiert la perpétuité à l'encontre de Wilfried Jean-Lambert

Par 28/01/2021 - 13:04 • Mis à jour le 28/01/2021 - 12:08

L'avocate générale a requis la peine la plus lourde à l'encontre de Wilfried Jean-Lambert. Cet après-midi (jeudi 28 janvier 2021), la défense aura la lourde de charge de convaincre les jurés de ne pas être trop sévères avec le meurtrier de Jessica Gabriel.

    Assises : le ministère public requiert la perpétuité à l'encontre de Wilfried Jean-Lambert

Le ministère public a demandé aux jurés de la cour d'assises de la Martinique de condamner Wilfried Jean-Lambert à la perpétuité assortie d'une peine de sûreté de 22 ans et d'un suivi socio-judiciaire de 10 ans, pour le meurtre de Jessica Gabriel et le viol de la fille de cette dernière.

Des réquisitions qui font écho à l'émotion suscité par ces actes horribles. "Je lui souhaite des vœux de renaissance parce que , ce soir là monsieur, vous l’avez tuée elle aussi", a lancé l'avocate générale, évoquant la fille de Jessica Gabriel.

S'adressant aux jurés : "vous n'allez pas juger un fou, mais un homme qui est un prédateur,un homme en pleine possession de ses facultés intellectuelles et mentales".

L'avocate générale a par ailleurs demandé l'ajout d'une question spéciale aux délibérations. Lors des débats, le jury devra se prononcer sur le fait que le viol concomitant au meurtre soit reconnu comme une circonstance aggravante.

Ce dernier jour d'audience a débuté avec les plaidoiries des parties civiles. "Cette jeune fille elle n à plus rien, on lui a tout pris", a tristement rappelé maître Vieyra.

De son côté, maître Boulogne Yan-Ting a souligné que "la réalité de ce dossier et quoique ça puisse faire mal de l entendre c est celle de plusieurs crimes commis par un manipulateur pervers narcissique""Je ne demande aucune clémence", a-t-elle conclu.

Cet après-midi, la parole sera à la défense qui devra trouver des arguments pour épargner à Wilfried Jean-Lambert la peine la plus lourde prévue par le code pénal. Une tâche délicate car si l'accusé a reconnu les faits, il s'est montré peu coopératif dans ses explications lors de son passage à la barre hier après-midi (27 janvier 2021)

Tags