Assises : le procès de Gaëtan Nabi s'achève ce soir

Par 21/09/2016 - 19:45 • Mis à jour le 21/09/2016 - 19:45

Depuis lundi (19 septembre 2016), Gaetan Nabi est de nouveau devant les tribunaux. Cette fois c’est devant la cour d’appel de Fort-de-France. Cet homme âgé de 69 ans aujourd’hui avait été condamné en 2014 par la cour d’assises de Basse-terre en 1ère instance à la réclusion criminelle à perpétuité. Il est poursuivi pour arrestation, enlèvement, séquestration et torture suivie de mort. Le verdict dans cette tragique affaire est attendu mercredi soir (21 septembre 2016).

    Assises : le procès de Gaëtan Nabi s'achève ce soir
Depuis lundi, Gaetan Nabi est de nouveau devant les tribunaux. Cette fois c’est devant la cour d’appel de Fort-de-France. Cet homme âgé de 69 ans aujourd’hui avait été condamné en 2014 par la cour d’assises de Basse-terre en 1ère instance à la réclusion criminelle à perpétuité. Il est poursuivi pour arrestation, enlèvement, séquestration et torture suivie de mort.

Cette affaire avait défrayé la chronique en Guadeloupe en 1999. Gaetan Nabi et trois autres complices étaient soupçonnés d’avoir fait disparaitre les corps de deux jeunes, Fred Rigolet et Didier Sital, à Saint-françois. Les corps auraient été brûlés et jetés dans la décharge.

Depuis le principal accusé refuse de révéler ce qui est réellement arrivé aux deux jeunes guadeloupéens. Les autres co-accusés qui n’ont pas fait appel avaient eux été condamnés à des peines allant de 20 à 30 ans de prison.

"Pour la famille des victimes c'est plus qu'une épreuve. Les faits remontent à 1999. On espère que ce sera la fin. Ils attendent que justice soit faite et que les peines de première instance soit confirmée", a commenté maître Louis-Raphael Morton, avocat de la famille des victimes.

Ecoutez le compte rendu de la dernière matinée de procès (mercredi 21 septembre 2016) par Yvonne Guilon:

Le réquisitoire de l'avocat général et les plaidoiries de la défense sont prévus cet après-midi. Le verdict est attendu dans la soirée.

Karl Lorand, Cédric Catan et Yvonne Guilon