Assises : les expertises de personnalité décrivent un accusé manipulateur et dangereux

Par • Mis à jour le 18/10/2018 - 11:17

Le procès de Philippe Ponsar se poursuit ce jeudi avec l'audition des experts psychologiques et psychiatriques. Les premiers éléments livrés dans leurs rapports sont accablants pour la défense.

    Assises : les expertises de personnalité décrivent un accusé manipulateur et dangereux

Après les experts techniques en début de semaine, les experts en comportement sont à la barre du tribunal en ce quatrième jour du procès de Philippe Ponsar.

Depuis ce matin 8 h 30, deux rapports ont été présentés à la cour d'assises de la Martinique. Le premier, réalisé par un psychiatre et un psychologue, a été lu par en enquêteur. Ce document rédigé en 2015 à la suite de quatre entretien avec l'accusé n'est pas tendre envers ce dernier.

Les premiers éléments qui en ressortent dépeignent un homme qui a banalisé ses actes de violences, égocentrique et d'une grande froideur. "Il se soustrait à sa responsabilité", précise l'expertise.

Les deux experts soulignent également que Philippe Ponsar fait preuve de peu d’empathie et qu'il tente de manipuler la vérité. Et de conclure qu'il y a un risque de récidive: "sa dangerosité sociale et criminelle est avérée", écrivent-ils.

Une deuxième enquêtrice de personnalité abonde en ce sens. À la barre, elle indique que l'accusé est un homme violent qui ne reconnaît rien, ni les coups et ni le viol. Il semble impossible pour lui de se remettre en cause car tout est de la faute de l’autre.

Elle indique par ailleurs que si Philippe Ponsar peut être jugé il doit être suivi psychiatriquement. Il ne montre cependant aucune envie de suivi psy.

Plus d'informations dans notre édition de 13 heures.