Deux équipes de braqueurs mises sous les verrous

Par • Mis à jour le 16/11/2017 - 10:24

Les gendarmes ont fini par mettre la main sur plusieurs braqueurs impliqués dans des vols avec violence au mois juin et de septembre 2017. Ils ont été condamnés mercredi à des peines de prison allant de 2 à 5 ans de prison.

    Deux équipes de braqueurs mises sous les verrous

C'est au terme d'une enquête minutieuse que les gendarmes ont pu interpeller deux équipes de braqueurs qui sévissaient dans le sud de l'île durant les mois de juin et de septembre 2017.

Tout commence le 16 juin à Sainte-Anne. Quatre individus agressent un jeune homme pour lui dérober sa sacoche contenant 200 euros. Au moment des faits, un des auteurs voulant couper la sangle avec un couteau, blesse profondément au bras la victime.

Quelques mois plus tard, le 11 septembre précisément, une autre équipe fait parler d'elle. Deux individus circulant sur une moto de grosse cylindrée, porteurs d’une arme à feu, menacent une jeune femme pour lui voler son sac à main aux Trois-Ilets. Le même jour, ils se rendent ensuite au quartier Démarinières à Rivière-Salée où ils tentent de dérober une moto. Pour parvenir à leur fin, ils tirent un coup de feu en l'air et frappent le pilote. Quelques instants plus tard, c'est au Saint-Esprit qu'ils tentent la même opération.

Après une enquête de plusieurs semaines, les gendarmes identifient les mis en cause. Trois des quatres auteurs présumés de l’agression du 16 juin sont interpellés lundi 13 novembre 2017 avec le renfort de l’antenne GIGN. Pour les faits du 11 septembre 2017, un des deux individus est interpellé le 14 novembre. Le deuxième est extrait de la prison de Ducos où il purgeait une peine d’emprisonnement pour des faits du même type pour être jugé en comparution immédiate.

Les trois auteurs de l'agression du 16 juin ont été condamnés respectivement à 2 ans de prison dont 1 an ferme avec mandat de dépôt, 18 mois de prison dont 9 avec sursis et le dernier à 6 mois avec sursis.

Concernant les braquages de septembre, les deux individus ont écopé respectivement de 5 ans de prison ferme pour le premier et le second, déjà incarcéré, à 4 ans de prison. Ils ont été conduits à la prison de Ducos.

Depuis de le début de l’année 2017, en zone de compétence de la gendarmerie de Martinique, le taux d’élucidation des vols à main armée avec arme à feu est de 66 %.