Deux offres sur la table pour France-Antilles mais l'inquiétude règne dans les rangs des salariés

Par • Mis à jour le 04/12/2019 - 08:47

Le tribunal de commerce étudiera demain (mardi 5 décembre 2019) les propositions formulées pour la sauvegarde de France-Antilles.

    Deux offres sur la table pour France-Antilles mais l'inquiétude règne dans les rangs des salariés

À la veille de l'audience devant le tribunal de commerce, c’est toujours le flou pour les salariés de France-Antilles. Placé en redressement judiciaire, le seul quotidien des Antilles-Guyane, perdrait entre 400 et 600 000 euros par mois.

Après plusieurs renvois, le tribunal avait donné un ultime délai (lundi 2 décembre 2019 à minuit ) pour que les deux offres sur la table soient améliorées. Il n’en n’a rien été.

Une offre de reprise a été élaborée, par Octopus network menée par Bruno Blandin.

La seconde offre est celle de l’actuelle actionnaire majoritaire, à savoir AJR Participations. La holding s'associerait avec des investisseurs locaux et ne conserverait que 114 des 250 salariés des 3 départements. Mais il semble que que la structure chercherait 9 millions d’euros pour financer son offre de reprise. Pour l’heure le tour de table ne serait toujours pas bouclé.

Rodolphe Lamy, journaliste à France-Antilles, explique la situation à Cédric Catan :

 

Tags

Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.