Huit nouveaux magistrats sont en poste en Martinique

Par • Mis à jour le 03/09/2016 - 17:50

Les magistrats du Tribunal de Grande Instance de Fort-de-France ont retrouvé le chemin des prétoires. Vendredi après-midi (2 septembre 2016) s'est tenue la rentrée du TGI. L'occasion d'accueillir 8 nouveaux magistrats qui font du tribunal de Fort-de-France le mieux doté des Outre-mer. Le parquet en a profité pour mettre en avant les bons chiffres de la lutte contre la délinquance.

    Huit nouveaux magistrats sont en poste en Martinique
L'effectif du Tribunal de Grande Instance de Fort-de-France est particulièrement renforcé en cette rentrée 2016. Lors d'une cérémonie organisée vendredi après-midi (2 septembre 2016), huit nouveaux magistrats ont pris leurs fonctions. Six d'entre eux rejoignent le siège tandis que deux viennent en renfort du parquet de Fort-de-France.

"C'est un sentiment de grande satisfaction parce que cela fait 20 mois que je suis arrivée dans cette juridiction et enfin je vois arriver les effectifs nécessaire pour que ce tribunal puisse remplir ses différentes missions. Il y a un cinquième du tribunal qui est renouvelé. On devient la juridiction la plus importante de l'Outre-mer. On donne enfin à Fort-de-France les moyens d'être la juridiction interrégionale spécialisée qu'on a voulu qu'elle soit il y a 11 ans à sa création", se réjouit Hubert Hansenne, président du Tribunal de Grande Instance.

Par ailleurs un nouveau cabinet d'instruction, le sixième de la juridiction, a également été créé pour cette rentrée. De quoi offrir plus de disponibilités d'enquête pour les magistrats spécialisés.

Le parquet vante les bons chiffres de la délinquance

Renforcé également, le parquet de Fort-de-France a profité de cette rentrée pour mettre en avant les bons chiffres de la lutte contre la délinquance. 50% des affaires sont élucidées en Martinique contre 36% dans l'Hexagone selon le parquet. "Avec l'adaptation de la réponse pénale aux différences de gravité des affaires on a quand même réussi avec l'action de la police et de la gendarmerie à faire en 3 ans baisser la délinquance. Le taux d'élucidation est très valorisant pour l'action des forces de l'ordre. C'est vrai que l'insularité facilite les choses mais on voit que ce taux est supérieur à ce que l'on peut trouver en Guadeloupe par exemple si on veut comparer les îles soeurs", commente Eric Corbeau, procureur de la République de Fort-de-France.

Très utilisée ses dernières années mais décriée pour son aspect expéditif, la procédure de comparution immédiate a également été abordée par la procureur de la République. Ce dernier a rappelé que le recours à cette procédure avait baissé de 40%.

Karl Lorand et Peggy Saint-Ville