Jean-Louis DE LUCY remis en liberté sous contrôle judiciaire

Par RCI Martinique / RCI.FM / 22/01/2020 - 08:21

Le président de Carènantilles n’est plus au centre pénitentiaire de Ducos. L’information a été confirmée ce mercredi (22 janvier) par l’un de ses avocats, Me Philippe Sénart.

Une remise en liberté accordée au bout de la troisième demande de la part de ses avocats. Jean-Louis De Lucy reste tout de même sous contrôle judiciaire. Le chef d’entreprise qui gère la zone de carénage du Marin est accusé d’y avoir illégalement ajouté un port de plaisance sans reverser de redevance à la municipalité. Il est donc mis en examen pour recel de favoritisme, corruption active et abus de biens sociaux. 

Dans cette affaire, le maire du Marin, Rodolphe Désiré est également mis en examen pour corruption passive et favoritisme. Plusieurs faits lui sont reprochés tels que l’utilisation de fonds de la société Carènantilles à des fins personnelles, l’organisation de travail dissimulé et la construction de deux quais sans qu’aucune redevance ne soit versée. 

Sur le banc des accusés, il y a également le fils du patron de Carènantilles, Arthur De Lucy. Dans le détail, la justice lui reproche d’avoir bénéficié des abus de biens sociaux commis par son père et d’être complice des faits de travail dissimulé.

L'ancien directeur de la mer en Martinique avait aussi été entendu. En tant que que militaire, c'est le parquet de Cayenne qui avait été chargé de son audition. 
 

Tags

A lire également

Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.