"Justice morte" : toutes les audiences renvoyées

Par • Mis à jour le 21/03/2018 - 13:00

Pas de procès au Palais de Justice de Fort-de-France ce mercredi (21 mars 2018). Les avocats sont en colère contre la loi de programmation justice présentée aujourd'hui au conseil d'Etat.

    "Justice morte" : toutes les audiences renvoyées

Les robes noires ont déserté les salles d'audience ce mercredi. Les avocats ont demandé le renvoi de toutes les affaires présentées devant le Tribunal de Grande Instance de Fort-de-France. Ils veulent ainsi faire entendre leur colère contre la loi de programmation justice présentée aujourd'hui au Conseil d'Etat par le gouvernement.

"L'objectif annoncé du gouvernement c'est soit disant la modernisation de la Justice mais on constate que c'est un moyen ou même un prétexte pour mettre en place une dé-judiciarisation massive qui s'opère au détriment du justiciable. De façon concrète, il y a certains aspects qui vont être préjudiciable aux citoyens. Par exemple il va y avoir une automatisation des sanctions pénales. Pour nous c'est une régression des droits et des libertés de la défense. Le gouvernement revient sur l'individualisation de la peine. Il y a également un projet qui consiste à fixer des pensions alimentaires en l'absence d'accord entre les parties. C'est à dire qu'on ne va pas apprécier la situation des parties au cas par cas. Là il y aura des barèmes mis en place par des officiers ministériels. Il n'y aura de juges et d'avocats", explique Maître Pascaline Jean-Joseph délégué du bâtonnier de Martinique.

La justice devrait reprendre son cours dès demain.