"La collectivité défendra ses intérets et les intérets de son président"

Par 01/04/2016 - 14:45 • Mis à jour le 01/04/2016 - 14:45

L’assemblée plénière a voté cette semaine pour désigner deux conseillers qui pourront remplacer le président du conseil exécutif dans le cadre d’affaires contentieuses.

    "La collectivité défendra ses intérets et les intérets de son président"
En cas d’absence ou d’empêchement du président Alfred Marie-Jeanne, ce sont désormais Aurélie Nella ou Francis Carole qui pourront défendre les intérêts de la CTM lors de procédures judiciaires, déposer plainte ou se constituer partie civile dans toutes les actions en justice.

"Nous sommes là pour travailler dans l'intérêt du pays"

Les membres de l’opposition y voient un moyen de contrecarrer l’action entreprise par un groupe de contribuables souhaitant eux-mêmes se porter partie civile dans l’affaire dite « Green Parrot ». Aurélie Nella, la conseillère exécutive conteste cette thèse. "Il faut savoir que l'affaire Green Parrot n'est pas la préoccupation principale du conseil exécutif. Nous sommes là pour travailler dans l'intéret du pays, aux côtés du président Marie-Jeanne. C'est vrai qu'il est mis en examen dans le cadre d'une affaire, la justice fera son travail, la collectivité défendra ses intérets et les intérets de son président."


Audrey Ollon et Cédric Catan