L'auteur des fausses alertes à la bombe de janvier condamné à un an d'emprisonnement

Par • Mis à jour le 05/03/2016 - 15:27

Un homme de 45 ans a été jugé vendredi 4 mars 2016 dans l'affaire de fausses alertes à la bombe du mois de janvier 2016. Il a été condamné à un an d'emprisonnement sans détention.

    L'auteur des fausses alertes à la bombe de janvier condamné à un an d'emprisonnement
Le tribunal correctionnel de Fort-de-France a condamné vendredi 4 mars à un an de prison sans détention l'auteur des fausses alertes à la bombe du 14 janvier 2016. La peine fera l'objet d'un aménagement ultérieurement.

L'homme de 45 ans est un ancien formateur en sociologie et en géographie. Au cours de l'audience, il a indiqué qu'il avait des projets de création d'entreprise. Fils d'un médecin et petit-fils d'un artiste martiniquais connu, il a présenté des excuses à ses proches qui assistaient à son procès.

Le prévenu a une fois de plus contesté sa culpabilité en disant qu'il ne comprenait pas pourquoi il était jugé. Ce qui n'a pas empêché le parquet de requérir un an de prison à son encontre.

Le 14 janvier 2016, des alertes téléphoniques à la bombe avaient été reçues dans plusieurs communes du centre d l'île. L'homme a été interpellé et gardé à vue le 26 février 2016 à Fort-de-France.

Veranika Chyhir et Yvonne Guilon