Le TGI a fait sa rentrée solennelle !

Par • Mis à jour le 22/01/2016 - 13:11

La rentrée solennelle du Tribunal de Grande Instance s'est déroulée ce jeudi 21 janvier 2016; c'était l’occasion de tirer un bilan de l’année écoulée et d’élaborer les perspectives pour 2016.

    Le TGI a fait sa rentrée solennelle !
Le bilan du Tribunal de Grande Instance est assez positif selon Hubert Hansenne son présient qui a rappelé dans son discours prononcé à l'occasion de la rentrée solenelle de la structure, la baisse générale des affaires en souffrance, que cela soit au civil, au pénal et même au tribunal mixte de commerce.

Dans ses réquisitions de rentrée, le procureur a rappelé lui que le parquet de Martinique souffrait toujours d’un manque flagrant d’effectifs, mais que grâce au concours des forces de l’ordre, plusieurs indicateurs, montraient que la délinquance était en baisse chez nous (-30% en zone police et -50% en zone gendarmerie). Le seul bémol est la trop grande circulation de drogue et d’utilisation d’armes à feu sur le territoire. "C'était une année difficile, mais néanmoins nous avons pu contribuer à la baisse de la délinquance que nous vivons depuis 2 ans en Martinique. Sur un certain nombre de faits marquants qui touchent directement la population, les vols les cambriolages les vols avec violence les tentatives d'homicides, les homicides on a que ce soit en zone police ou gendarmerie - des baisses notables. Bien sûr il y a des domaines qui doivent mériter toute notre attention : la lutte contre les violences, la lutte contre les armes, la lutte contre les trafics de stupéfiants... Tout cela doit rester un objectif très clair", a indiqué le procureur de la République, Eric Corbaux.

"On a quand même réduit les délais "

Juste avant la rentrée du TGI, le conseil des prud’hommes faisait le bilan d’une année 2016 compliquée... Avec certes 200 dossiers en moins enregistrés, mais encore 1400 en attente quand on sait que certains datent d'il y a 5 ans. "On a quand même réduit les délais ! On est passé de 24 mois à 22 mois, il y a deux mois d'amélioration... ça ne suffit pas mais il ne faut pas oublier que cette année a été difficile... Entachée de plusieurs choses ! Par exemple les conseillers ont arrêté de venir siéger parce qu'ils ne pouvaient pas se garer... Ensuite il y a eu la grève des avocats, la grève des magistrats... tout cela a fait qu'on a pas pu travailler en toute sérénité", a précisé Hervé Luce.

"L'ambition du barreau est d'être au plus près de la population"

Le nouveau bâtonnier, maître Dominique Nicolas a assisté à cette rentrée, il a lui aussi fixé les objectifs pour le barreau de Fort-de-France, notamment de l’ancrer un peu plus dans la vie des martiniquais, de façon à rapprocher les justiciables des avocats… "Cette année 2016 pour nous c'est une année où on veut imprimer un changement ! L'ambition du barreau est d'être au plus près de la population, d'être disponible, accessible sur tous les points. Il n'y a pas de sujet tabou ! L'objectif c'est que nous nous réapproprions notre pays parce que le marché intérieur martiniquais a échappé au barreau de Fort- de - France, la réalité est que d'autres viennent faire leur marché chez nous avec manifestement la complicité de ceux qui finalement sont élus!" , a t-il indiqué.

Le président du TGI Hubert Hansenne espère que le comblement des postes vacants et le contrat d’objectif signé cette semaine avec la directrice des affaires judiciaires,permettront de remettre la juridiction de Fort-de-France sur de nouveaux rails.

Audrey Ollon et Cédric Catan