Le centre pénitentiaire de Ducos, un marché aux puces à ciel ouvert ?

Par 18/03/2016 - 20:07 • Mis à jour le 18/03/2016 - 20:07

Un marché aux puces à ciel ouvert au CP (centre pénitentiaire) de Ducos ! C'est le sentiment exprimé ce vendredi 18 mars 2016 par le syndicat local pénitentiaire Force Ouvrière (SLP FO) dans un texte rendu public. Il fait suite à une fouille organisée la veille, jeudi 17 mars 2016, qui a permis de récupérer alcools, stupéfiants, téléphones portables, smartphones, tablettes et autres.

    Le centre pénitentiaire de Ducos, un marché aux puces à ciel ouvert ?
Un marché aux puces à ciel ouvert, c'est ni plus ni moins le sentiment exprimé ce vendredi 18 mars 2016 par le Syndicat local pénitentiaire Force Ouvrière (SLP FO) au lendemain d'une fouille organisée dans un des quartiers du centre pénitentiaire de Ducos (Martinique).

Selon ce syndicat de personnels de surveillance, cet établissement pénitentiaire est aujourd'hui infestée par ces frappes extérieures et trafics illicites. Ce qui est à ses yeux, de la folie et véritablement incroyable pour une prison.

Des frappes ? Allusion aux produits balancés par-dessus les murs de la prison. Allusion également à "un vaste réseau souterrain" qui a permis de faire rentrer illégalement dans l'enceinte de la prison "des quantités imporessionnates d'alcools, de stupéfiants, de téléphones portables et smartphones, de tablettes, etc...

Pour le SLP FO, la prison de Ducos est tout simplement "minée" par cette situation et les fouilles de cellules quotidiennes et régulières deviennent insignifiantes face aux quantités importantes de stupéfiants de stupéfiants en tout genre consommées et trafiquées à l'intérieur du CP.

Les surveillants FO s'interrogent alors :

Que fait le préfet, garant de la sécurité en Martinique ?
Que font les forces de gendarmerie ?

Selon eux, "une certaine frange de la population pénale se radicalise et s'extrémise avec des moyens impressionnants en toute impunité".

Joint au téléphone peu avant midi ce vendredi, Patrick Louvounou, délégué national Outre-mer FO Pénitentiaire a indiqué qu'une nouvelle fouille dans la matinée a donné lieu à la découverte de 14 bouteilles de rhum et 5 téléphones portables.
Le Syndicat demande donc :

Une fouille générale et complète ;
Une sécurisation périmétrique totale du site ;
Des transferts immédiats des détenus ciblés ;
Et des travaux de sécurisation intérieure.

Jean-Philippe Ludon
@jpludonrci.