Le procès Doure ira à son terme

Par 29/05/2018 - 10:50 • Mis à jour le 29/05/2018 - 10:50

Le procès du réseau de narcotrafic dont le chef était un Martiniquais a repris ce mardi matin (29 mai 2018). La présidente du tribunal a rejeté la demande de renvoi des avocats du principal accusé.

    Le procès Doure ira à son terme

Le procès de Kévin Doure et de ses 6 co accusés se poursuit ce mardi matin. Les juges professionnels de la cour d'assises spécialisée procèdent depuis quelques minutes à l'audition des témoins et des enquêteurs.

Quelques instants plus tôt, ils ont du suspendre l'audience pour étudier une requête en renvoi des avocats de Kévin Doure. Maîtres Leberquier, Bruch et Stansal ont dénoncé un procès impartial. Les avocats du narcotrafiquant estiment qu'il est injuste que leur client soit le seul à être maintenu dans le box vitré. Cette décision, prise hier après-midi par la présidente, a provoqué la colère de Kévin Doure qui a frappé l'un des gendarmes de son escorte. Les juges ont finalement décidé que le procès pouvait se poursuivre dans cette configuration.

C'est le deuxième revers encaissé par les avocat du trafiquant de cocaïne. Hier matin, ils ont tenté de faire supprimer les messages recueillis sur la messagerie BBM de leur client. Depuis le début de l'instruction, ils contestaient la validité de la procédure de récupération de ces éléments. Les 36 feuillets de conversation récupérés par les enquêteurs pèsent lourds dans le dossier. Une donnée qui n'échappe pas au principal accusé. Lui qui avait tenté de détruire son téléphone à coup de dents lors de son interrogatoire en novembre 2013 comme le rapporte site du journal Le Monde. Les magistrats de Fort-de-France ont jugé que ces pièces étaient recevables.