Le sacristain de Ducos en détention provisoire pour viols sur mineurs

Par 05/03/2016 - 02:53 • Mis à jour le 05/03/2016 - 02:53

Le sacristain de Ducos, un homme de 29 ans, a été mis en examen ce vendredi après-midi 4 mars 2016 et placé en détention provisoire à la prison de Ducos. Il est soupçonné de viols sur mineurs.

    Le sacristain de Ducos en détention provisoire pour viols sur mineurs
Le sacristain de la paroisse de Ducos, un homme âgé de 29 ans, bien connu dans cette commune, a été mis en examen ce vendredi après-midi, 4 mars 2016 et placé en détention provisoire pour viols sur mineurs au centre pénitentiaire de Ducos.

Il aurait reconnu deux viols devant les enquêteurs, assez en tout cas pour que les autorités judiciaires décident de son placement en détention provisoire.
Le travail d'investigation des gendarmes, qui poursuivent leur enquête, est de déterminer si d'autres faits de même nature pourraient lui être imputés.
A cette fin, ils devraient se pencher sur l'environnement de cet homme de grande taille par ailleurs employé de pompes funèbres.

C'est à la suite de plaintes de jeunes filles à la gendarmerie que ce jeune adulte a été d'abord placé en garde à vue jeudi (3 mars 2016) avant d'être déféré au parquet. Dans plusieurs cercles de la commune, l'annonce de sa mise en examen et de son placement en détention provisoire a fait l'effet d'une bombe.

Très tôt orphelin de mère et de père, le jeune homme était très apprécié au sein de la paroisse de Ducos où il était en quelque sorte considéré comme un homme à tout faire, s'occupant de la sacristie, du secrétariat, de l'ouverture et de la fermeture de l'église, voire d'enseigner le catéchisme aux jeunes paroissiens.

Du reste, sa proximité avec la jeunesse était très appréciée. Significatif à cet égard, lors d'une messe dimanche dernier (28 février 2016) à Ducos, en apprenant qu'il accompagnerait les jeunes de la paroisse à Cracovie (Pologne) du 26 au 31 juillet 2016 à l'occasion des Journées Mondiales de la Jeunesse (JMJ), les fidèles avaient chaleureusement applaudi ce choix.
Jean-Philippe Ludon
@jpludonrci.