Le tribunal administratif tranche en faveur de Stéphane Lordelot

Par 07/04/2022 - 12:06 • Mis à jour le 07/04/2022 - 12:05

Le surveillant pénitentiaire a obtenu gain de cause devant la justice. Sa double mutation a été annulée par le tribunal administratif.

    Le tribunal administratif tranche en faveur de Stéphane Lordelot

Désormais agent du service pénitentiaire d'insertion et de probation, Stéphane Lordelot avait attaqué deux décisions de sa hiérarchie à son encontre. Le tribunal administratif de Fort-de-France lui a donné gain de cause.

La juridiction a cassé les deux arrêtés de mutation d'office pris à son encontre l'an dernier. Sa hiérarchie voulait dans un premier temps l'envoyer vers l'Hexagone puis au SPIP.

Il avait entamé une grève de la faim devant le centre pénitentiaire de Ducos l'an dernier pour s'opposer à cette sanction.

Le 24 mars dernier, lors de l'audience devant le tribunal, le rapporteur public avait lui aussi évoqué le caractère disproportionné des arrêtés de mutation. Il avait d'ailleurs demandé l'annulation des deux arrêtés.

Comme la défense, le rapporteur public a été entendu par les juges.

Tags