Lénaïck Adam visé par une plainte pour harcèlement moral

Par • Mis à jour le 14/12/2017 - 13:24

L'ex député de Guyane, Lénaïck Adam est visé par une plainte pour harcèlement moral. C'est l'une de ses anciennes collaboratrice qui a déposé la plainte.

    Lénaïck Adam visé par une plainte pour harcèlement moral

Lenaïck Adam souhaite « faire une mise au point ». Dans un communiqué, l'ex député de Guyane a décrit les rapports conflictuels qu’il a avec son attachée parlementaire. Il affirme qu’à la fin du mois d’octobre, il a engagé une procédure de licenciement.

Sans trop détailler les raisons, Lénaïck Adam justifie cette procédure par des « agissements particulièrement fautifs au niveau professionnel » commis par sa collaboratrice. Par la suite, il précise que sa collaboratrice s’est mise en congés de maladie et a tenté de lui nuire. « Cette collaboratrice […] a essayé de me mettre abusivement en cause d’abord par l’intermédiaire d’un avocat ». Il rajoute que malgré sa suspension, « cette collaboratrice a toujours manifesté clairement son intention de poursuivre la relation professionnelle ».

Toujours dans ce communiqué de presse, Lénaïck Adam considère qu’il s’agit « d’une démarche motivée par une volonté de vengeance, certainement récupérée et exploitée par d’autres qui ont des intérêts masqués». Quoiqu'il en soit, Lénaïck Adam réfute ces accusations de harcèlement. Il a d'ailleurs annoncé qu'il portera plainte pour dénonciation calomnieuse.

Le candidat (LREM) à l’élection législative partielle ne baisse donc pas les bras. Il compte bien se relancer dans la bataille politique pour retrouver son siège de député. Il dit être « déterminé » et « apte à remplir la mission de député ». Rappelons que l'élection de Lénaïck Adam a été annulée par le Conseil constitutionnel le 8 décembre 2017 pour des irrégularités dans le scrutin.