Les deux avocats de Kéziah Nuissier inquiétés par la justice pour diffamation

Par 22/04/2022 - 10:35 • Mis à jour le 22/04/2022 - 10:31

L'ancien bâtonnier Raphaël Constant a été placé ce vendredi sous le statut de témoin assisté. Eddy Arneton a quant à lui été placé en examen pour diffamation.

    Les deux avocats de Kéziah Nuissier inquiétés par la justice pour diffamation

Maître Raphaël Constant est placé sous le statut de témoin assisté. L'un des avocats de Kéziah Nuissier était convoqué ce matin devant une juge d'instruction du Tribunal Judiciaire de Paris, dans le cadre d'une procédure pour diffamation suite à des propos tenus devant la presse fin 2020.

Une plainte avait été déposée en janvier 2021 par l'ancienne procureure adjointe au parquet de Fort de France.

Ce statut de témoin assisté pourrait déboucher, à la fin de la procédure, sur un non-lieu ou une convocation devant le tribunal correctionnel.

"C'est scandaleux", s'insurge Raphaël Constant. "Il est évident que c'est une pression. Cela signifie que je prends un billet, que je viens ici, que je ne peux pas m'occuper de mon cabinet et de mes dossiers. Je pense qu'on a en face de nous un certain nombre de magistrat pour qui c'est la guerre contre les avocats et surtout ceux qui défendent des gens qu'ils estiment comme de quasi terroristes qui n'ont pas de droits", argumente l'ancien bâtonnier.

"Le débat a surtout porté sur la capacité qu'avait la plainte d'apporter la preuve que les propos qu'on me prêtait était de moi, or ils ne sont pas arrivés à le prouver dans la plainte", constate l'avocat.

Eddy Arneton, l'autre avocat de Kéziah Nuissier, est quant à lui mis en examen pour diffamation.

Pour rappel, l'affaire Kéziah a débuté le 16 juillet 2020 devant l'ancien commissariat central de Fort-de-France. Le jeune militant avait à l'époque fait l'objet d'une interpellation musclée par les gendarmes et les policiers suite à des affrontements. Kéziah Nuissier avait par la suite porté plainte contre les forces de l'ordre et l'autorité judiciaire sur conseil de ses avocats.

Lire aussiAffaire Kéziah Nuissier : la guerre des images avant un procès très attendu

Le jeune militant fait lui aussi l'objet de poursuites pour violences sur personnes dépositaires de l'autorité. Son procès qui a été reporté trois fois se tiendra à Paris à une date qui n'a pas encore été arrêtée.

Tags