Meurtre de Michel Mignon : de la perpétuité et des acquittements

Par 15/09/2016 - 13:33 • Mis à jour le 15/09/2016 - 13:33

Reagan Henry a été condamné mercredi soir (14 septembre 2016) à la réclusion criminelle à perpétuité. Il a été reconnu coupable du meurtre de Michel Mignon. Ce dernier, un Breton de 50 ans qui vivotait à la marina du Marin avait reçu 40 coups de coutelas de la part de son meurtrier le 19 novembre 2013.

    Meurtre de Michel Mignon : de la perpétuité et des acquittements
Les jurés de la cour d’assises de Fort-de-France ont rendu leur verdict mercredi soir. L’avocat général avait requis une peine de 25 à 30 ans de prison pour Reagan Henry. C'est finalement la sanction maximale qui a été retenue à l'encontre du principal accusé.

L'homme, un Sainte-Lucien de 31 ans, avait assené 40 coups de coutelas à Michel Mignon, un Breton de 50 ans qui vivotait à la marina du Marin. Un drame qui s'était déroulé sur fond de crack et d'alcool.

La famille de la victime de ce sordide drame a du revivre le déchainement de haine de cette sanglante soirée du 19 novembre 2013 lors de ces 3 jours de procès. "Pour moi c'est une justice qui me plaît parce que c'est quelqu'un de dangereux. Il faut éviter qu'il recommence. Cela ne nous rendra pas notre frère mais faut pas qu'il y est un deuxième Michel Mignon. On a une petit déception quand même mais on a dit qu'on acceptait le verdict. C'est la fin. C'est une page qui se tourne. Ce qu'il a fait a été trop dur. Pour pardonner il faut avoir envie, là on avait pas envie", a témoigné le frère de la victime après l'énnoncé du verdict.

Deux acquittements et une autre condamnation

Reagan Henry n'était pas seul à comparaître dans le box des accusés. À ses côtés, ce soir de novembre 2013, se tenaient Steeven Laigle, Olivier Patterson et Jimmy Bellonie. Les trois hommes étaient poursuivis pour non assistance à personne en danger.

Tous les trois ont été acquittés pour ce chef d'accusation. Les jurés ont estimé que l'auteur du crime ne pouvait être stoppé par ses comparses. Olivier Patterson et Jimmy Bellonie sont donc reparties libre du tribunal. En revanche, Steeven Laigle a été reconnu coupable d'extorsion. Il a été condamné à 5 ans de réclusion dont 2 avec sursis.

Karl Lorand et Sandrine Huillet