Procès d'Ajoupa-Bouillon : délibéré le 15 février

Par • Mis à jour le 18/01/2019 - 13:02

Dans l'affaire qui oppose la ville d'Ajoupa Bouillon aux résidents de la cité Grenade. Les débats ont eu lieu ce matin et le délibéré sera rendu le 15 février prochain.

    Procès d'Ajoupa-Bouillon : délibéré le 15 février

Ce matin au tribunal des référés de Fort de France, débutaient les débats  du procès entre la mairie d'Ajoupa-Bouillon et les habitants de la cité Grenade. Ces derniers demandent réparation de leur situation : leurs maisons sont polluées à l'amiante et l'absence de titre de propriété les empêche d'entamer des travaux.

La cité Grenade, construite en 1987 abrite une quarantaine de familles vivant depuis 30 ans dans des maisons amiantées. L'amiante est interdite depuis 1996 et depuis le début des années 2000, des documents prouvent cette situation, sans réaction des autorités.

Dans cette affaire, la question de la propriété reste posée. Les familles se veulent propriétaires des habitations mais sans titre le prouvant. Ces maisons ont été cédées en location-vente. Selon les textes, il faut 15 ans de loyers payés pour acquérir le titre de propriété. Pour l'avocate de la Mairie, Isabelle Taverny, des impayés auraient empêché la finalisation des dossiers.

Pour l'heure les deux parties demandent demandent des expertises à la fois sur le désamiantage et l'état des structures.

Le délibéré sera rendu le 15 février prochain.