Procès de la catastrophe aérienne du 16 août 2005 : une nouvelle audience prévue la semaine prochaine

Par 26/11/2022 - 14:25 • Mis à jour le 26/11/2022 - 13:34

Lundi 28 et mardi 29 novembre, l’Association des victimes de la catastrophe aérienne du 16 août 2005 au Venezuela (AVCA) a rendez-vous devant la Cour d’appel de Fort-de-France. Cette audience sera déterminante puisqu'elle permettra de statuer sur le complément d'expertise effectuée sur le poids de l'avion.

    Procès de la catastrophe aérienne du 16 août 2005 : une nouvelle audience prévue la semaine prochaine
L'audience s'étalera sur deux jours à la Cour d'Appel de Fort-de-France

17 ans après le crash qui a coûté la vie à 152 passagers martiniquais, une nouvelle audience se tiendra devant la Chambre d'instruction lundi et mardi prochain. 

Les membres de l'association veulent faire la lumière sur les circonstances de ce tragique accident et veulent à tout prix éviter un non-lieu dans ce procès. 

Ce samedi matin, l'AVCA, ses six avocats et son expert se sont retrouvés pour un point sur ce dossier au cabinet de Maître Boulogne-Yang-Ting, à Fort-de-France. Ils sont déterminés à prouver la série de dysfonctionnements qui caractérisent selon eux le procès. Ce sera notamment le rôle de l'expert de pouvoir démontrer que l’avion était trop chargé, ce qui a eu pour conséquence de condamner les 152 passagers dès le décollage. 

Maître Alex Ursulet, l'un des avocats de l'AVCA, n'envisage pas qu'il ne puisse pas y avoir de réponses aux nombreuses interrogations soulevées par ce crash : 

Pourquoi, alors que techniquement on est au cœur de la vérité, on essaie de nous faire croire qu'il n'y a pas de réponse à cette question sur le responsable de l'accident ? Tout cela va finir devant la Cour européenne où la France sera condamnée parce qu'elle a géré de façon ignoble cette affaire, tout comme l'affaire du chlordécone.

Pour l'association, l'objectif de cette audience est simple : faire infirmer le non-lieu en pointant du doigt les responsables du crash et les manquements d’une enquête bâclée selon la défense des familles de victimes. 

L'AVCA appelle donc ses soutiens à se mobiliser devant la Cour d’appel les 28 et 29 novembre.

Tags