Procès trafic de stupéfiants : la majorité des prévenus a reconnu leurs rôles

Par 09/10/2018 - 18:00 • Mis à jour le 09/10/2018 - 18:00

Le procès d'un policier de la PAF et de 7 autres membres d'un réseau de trafic de cocaïne a débuté ce mardi matin (9 octobre 2018). La majorité des prévenus passés à la barre a reconnu leurs rôles dans ce trafic de stupéfiants entre la Martinique et la Guadeloupe.

    Procès trafic de stupéfiants : la majorité des prévenus a reconnu leurs rôles

Ce mardi 9 octobre 2018 a débuté le procès du trafic de stupéfiants entre la Martinique et la Guadeloupe. Huit individus comparaissaient devant le tribunal correctionnel de Fort-de-France pour ce trafic.

Cette cocaïne était envoyée par une mule et l'argent revenait également par voie aérienne grâce au concours de passeurs. Un système bien rôdé qui aurait duré entre 2013 et 2016. Une expédition facilitée par la complicité d'un policier de la PAF.

D'ailleurs, ce mardi matin, presque tous les prévenus sont passés à la barre. Ils ont dans leur grande majorité reconnu leurs rôles dans ce trafic. Cependant, celui qui est présenté comme la tête du réseau sera entendu, ce mercredi.

Les précisions de maître Katia Régis qui défend les intérêts de Bruno Moderne.