Signalement d'infractions sexuelles : un protocole signé entre le parquet et le diocèse de Martinique

Par 23/12/2021 - 19:42 • Mis à jour le 23/12/2021 - 18:56

La procureure Clarisse Taron a signé aujourd'hui (jeudi 23 décembre) un protocole de transmission des signalements d'infractions sexuelles entre le diocèse de Martinique et ses services.

    Signalement d'infractions sexuelles : un protocole signé entre le parquet et le diocèse de Martinique
Un protocole de signalement d'infractions sexuelles signé entre Monseigneur David Macaire et la procureure de la république, Clarisse Taron ©PSV / RCI Martinique

Un dispositif visant à fluidifier le signalement des abus sexuels a été signé aujourd'hui entre le parquet de Fort-de-France et le diocèse de Martinique. Pour l'événement, David Macaire, l'archevêque de Saint-Pierre et de Fort-de-France avait fait le déplacement, et a pu signer en personne le document, avec la procureure de la République, Clarisse Taron.

D'après les révélations terrifiantes de la commission indépendante sur les abus sexuels dans l’Église (CIASE), ce sont plusieurs centaines de milliers d'agressions qui étaient estimées. En effet, le rapport de la commission conclue à 330 000 cas de mineurs agressés sexuellement entre 1950 et 2020. La majorité des types d'abus dans l’Église sont passés de 56 % dans les années 1970 à 22 % dans les années 1990. Durant les trente dernières années, les abus ont encore baissé, sans disparaître indique la CIASE. La commission en a identifié 47 500, dont plus de la moitié dans les années 1990. La proportion de viols y serait de 32 %.

Signature protocole signalement infractions sexuelles
Un protocole de signalement d'infractions sexuelles signé entre Monseigneur David Macaire et la procureure de la république, Clarisse Taron ©PSV / RCI Martinique

Les précisions de Monseigneur David Macaire sur la signature de ce protocole :

Quand il y a une dénonciation qui est claire, nette et précise, c'est évident qu'elle est transmise mais parfois c'est un peu flou, c'est quelqu'un qui a dit que, etc... Et il y a un élément auquel je suis sensible : c'est la garantie pour les victimes que leur affaire sera prise au sérieux. Mais il y a aussi la garantie, pour des personnes qui sont mises en cause par des rumeurs, qu'une enquête sérieuse sera faite


Selon Clarisse Taron, la procureure de la Martinique, moins de cinq enquêtes seraient actuellement ouvertes :

On a des enquêtes qui sont en cours. Je ne voudrais pas non plus qu'on accrédite l'idée que deux prêtres sont coupables d'agression sexuelle en Martinique, ce n'est pas le cas. On a trois enquêtes, deux prêtres concernés, dont un qui est en fuite a priori depuis très longtemps, ou en tout cas pas là sur le territoire. J'aimerais vraiment que les gens sachent que c'est possible d'en parler et que ce sera traité avec le plus de sérieux possible, comme nous le faisons sur toutes ces affaires-là

A voir Monseigneur Macaire, sur l'importance du signalement d'infractions sexuelles par les victimes

Tags