Un homme de 39 ans jugé selon la procédure dite de comparution immédiate

Par 23/03/2020 - 18:28
01/01/2020 - 00:00

Un homme de 39 ans a été jugé ce lundi (23 mars 2020) pour plusieurs faits commis ce week-end. Un homme de trente neuf ans poursuivi pour non respect des règles de confinement, port d'arme illégal et dégradation. Il écope d'une peine de 10 mois de prison dont 6 avec sursis.

    Un homme de 39 ans jugé selon la procédure dite de comparution immédiate

Samedi dernier (21 mars 2020), les militaires de la gendarmerie de Trinité ont procédé à l'interpellation d'un individu âgé de 39 ans, lequel, malgré la période de confinement, est sorti de son domicile pour se rendre au domicile d'une personne qui avait témoigné en sa défaveur à l'occasion d'une procédure distincte (procédure portant sur des faits de violences au sein du couple) pour laquelle il est convoqué devant le tribunal correctionnel au mois de juin.

Sur place, il a crevé un pneu du véhicule de ce témoin, à l'aide d'un fusil harpon.

L'intéressé a été présenté ce jour devant le tribunal correctionnel selon la procédure de comparution immédiate où il devait répondre des faits de :

·         port d'arme catégorie D sans motif légitime (un fusil harpon)

·         dégradation au préjudice d'un témoin (un pneu crevé avec son fusil harpon)

·         déplacement interdit dans le cadre de la lutte contre l'expansion du COVID-19.

L'intéressé a été condamné à une peine de 10 mois d'emprisonnement dont 6 mois avec sursis et mise à l'épreuve, interdiction de détenir une arme soumise à autorisation pendant 5 ans et 135 euros amende. Le tribunal a prononcé l'exécution provisoire de cette décision. La personne condamnée était déjà connue judiciairement, pour conduite en état alcoolique en 2018.

Le parquet de Fort-de-France s'est réorganisé depuis le début de la période de confinement. Cette réorganisation lui permet de maintenir une parfaite opérationnalité pour le traitement des affaires les plus urgentes, au nombre desquelles figurent toutes celles en lien avec la crise actuelle.

Les affaires concernant des individus commettant des délits au mépris des règles de confinement font parties des priorités définies par le Procureur Renaud Gaudeul : « C'est une nécessité absolue si l'on veut réduire autant que possible en Martinique les effets de la crise sanitaire actuelle ». 

Tags

Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.