Alfred Marie-Jeanne défend la qualité des masques offerts au CHUM

Par 20/05/2020 - 12:58
01/01/2020 - 00:00

Le président du conseil exécutif a tenu ce matin avec ses collègues de l'exécutif son point presse hebdomadaire sur la situation de la Martinique face au covid-19. Il en a profité pour évoquer la qualité des masques qui ont été donnés au CHUM de Martinique par la CTM.

    Alfred Marie-Jeanne défend la qualité des masques offerts au CHUM

Alfred Marie-Jeanne début son point presse hebdomadaire spécial covid-19 par une plaidoirie en défense. Le président du conseil exécutif de la CTM a tenu à apporter des précisions quant aux masques offerts par la CTM au CHU de Martinique.

"Certains affirment que la date de péremption des masques chirurgicaux serait dépassée. C’est archi-faux. Après vérification avec le fournisseur, j’informe que la date du 20 mars 2020 est bien la date de fabrication et non la date limite d’utilisation. Ces masques ont une durée de validité de 3 ans", a déclaré Alfred Marie-Jeanne.

Le 4 mai dernier, le chef de l'exécutif local avait posé pour la photo à côté d'un lot de 100 000 masques livrés par la CTM au CHUM. Depuis quelques jours, plusieurs photos des boîtes de masques étaient accompagnées de messages insinuant que les équipements étaient périmés. Ce qui explique la réaction d'Alfred Marie-Jeanne.

"Pour ce qui est des masques FFP2, l’année indiquée « 2006 » est celle de la délivrance d’un brevet et non d’une date de péremption. Dois-je préciser qu’une date de péremption doit mentionner le jour, le mois et l’année de fin", a précisé le locataire de Plateau Roy.

Tags

Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.