Alfred Marie-Jeanne demande une adaptation du confinement et des dispositions pour les Chanté Nwel

Par 08/11/2020 - 08:08
01/01/2020 - 00:00

Le président du conseil exécutif de la CTM a adressé un courrier au président de la République. Dans cette missive, Alfred Marie-Jeanne sollicite une adaptation du confinement et ouvre le débat sur la faisabilité des chanté nwel.

    Alfred Marie-Jeanne demande une adaptation du confinement et des dispositions pour les Chanté Nwel

Alfred Marie-Jeanne et des membres de son conseil exécutif ont reçu plusieurs représentants des secteurs pénalisés économiquement par le deuxième confinement.

Ainsi jeudi, un groupe de commerçant baptisé "les noms essentiels" a été reçu par le président de l'exécutif. Le lendemain, c'est Marie-Hélène Léotin, conseillère exécutive en charge de la culture et Christiane Emmanuel, président de la commission culture de l'Assemblée de Martinique qui recevaient des membres de l'association le Carbet des Artistes Martiniquais Professionnels.

Ces deux rencontres ont abouti à un courrier signé d'Alfred Marie-Jeanne à destination d'Emmanuel Macron. Le président du conseil exécutif demande au président de la République plusieurs adaptations du confinement en Martinique. Un confinement qui a été imposé en Martinique insiste Alfred Marie-Jeanne qui avait pourtant rencontré le préfet au lendemain des annonces du chef de l'Etat (28 octobre 2020).

Le président du conseil exécutif de la CTM avait d'ailleurs proposé pour contenir l'épidémie de covid-19 "un confinement sur une période de 15 jours, après le dimanche de la Toussaint" ou "un couvre-feu strict d’un mois, de 19h à 5h du matin, avec un confinement pendant le week-end."

Marie-Jeanne préfet

Dans sa lettre à Emmanuel Macron, Alfred Marie-Jeanne propose de :

  • Rétablir le couvre-feu commercial à 23 heures
  • Rouvrir tous les commerces sans exception, dans le respect des règles sanitaires
  • Interdire la vente d'alcool à emporter à partir de 20 heures
  • Adapter le plan sanitaire aux activités sportives et nautiques en fonction du lieu et de la superficie d'accueil
  • Autoriser la navigation de plaisance et de loisirs nautiques sous contrôle de la sécurité maritime, avec de demande de tests obligatoires et un cahier des charges à respecter en terme de plan sanitaire strict, pour toutes les arrivées de bateau

Par ailleurs, "en ce qui concerne la tradition de "Chanté Nwel", il est suggéré de mettre en oeuvre un plan de faisabilité, à partir du 1er décembre 2020" écrit le président du conseil exécutif.

Alfred Marie-Jeanne estime que "revoir les modalités du confinement en Martinique n'est pas une hérésie, elle relève de la survie des petites et moyennes entreprises qui composent plus de 90% du tissus économique".