Alfred Marie-Jeanne renie Jean-Philippe Nilor

Par • Mis à jour le 11/12/2017 - 15:40

La rupture entre Alfred Marie-Jeanne et Jean-Philippe Nilor semble irréversible. Dans une intervention sur la radio RLDM, le président du MIM a affirmé que Jean-Philippe Nilor n'était pas "son député". Au delà du député du Sud, Alfred Marie-Jeanne a aussi étrillé Claude Lise.

    Alfred Marie-Jeanne renie Jean-Philippe Nilor

"Missié sé pa dépité mwen". C'est en ces termes que Alfred Marie-Jeanne a mis un point final à sa relation avec Jean-Philippe Nilor. C'est lors de l'émission "Pawol o pèp", sur les ondes de RLDM que leader du Mouvement Indépendantiste Martiniquais et président du Conseil Exécutif de la CTM a prononcé cette sentence définitive.

Certes, les mauvaises relations entre Alfred Marie-Jeanne et celui qui fut longtemps considéré comme son successeur ne datent pas d'hier. Lors de la campagne des élections législatives, le patron du Gran Sanblé avait déserté les meetings du député du sud. Malgré un apaisement de façade, les choses s'étaient à nouveau envenimées lors du séminaire du MIM au début du mois de novembre 2017.

L'épisode de ce dimanche (10 novembre 2017) n'est que la suite logique d'un conflit qui dure depuis près de deux ans.

La vraie surprise c'est en fait la sortie d'Alfred Marie-Jeanne, toujours lors de la même émission, contre Claude Lise avec qui il a pourtant mené la bataille victorieuse de la CTM. Le président du Conseil Exécutif a chargé le président de l'Assemblée, estimant que celui ci est partie prenante d'un complot complot contre sa personne. Un complot dont les auteurs seraient donc Claude Lise, Jean-Philippe Nilor et Bruno Nestor Azérot.

Ecoutez les précisions de Jean-Marc Pulvar :