Au Saint-Esprit, rien ne va plus entre le maire et le directeur des services

Par 08/12/2016 - 18:46 • Mis à jour le 08/12/2016 - 18:46

C'est le grand désamour entre le maire du Saint-Esprit Fred-Michel Thirault et son directeur des services, Patrick Valliame. Après un avis favorable du conseil de discipline, ce dernier a été mis à la retraite d'office. Une sanction confirmée par le tribunal administratif de Fort-de-France que le DGS conteste à nouveau devant la cour d'appel de Bordeaux.

    Au Saint-Esprit, rien ne va plus entre le maire et le directeur des services
Rien ne va plus entre l'ancien directeur général des services du Saint-Esprit et le maire Fred-Michel Thirault. En novembre dernier le tribunal administratif de la Martinique a confirmé la décision du maire de la commune de mettre en retraite d'office son ancien DGS Patrick Valiamé.

Le maire reprochait à son ancien DGS des manquements aux principes de probité et de désintéressement suite au déclassement de 8 hectares de terre que Patrick Valiamé envisageait de vendre à l’établissement Public Foncier Local pour son propre profit.

Après un avis favorable du conseil de discipline en octobre 2014, la municipalité avait donc acté cette mise à la retraite d'office. Une décision contestée dans un premier temps devant le tribunal administratif, le juge des référés.

Patrick Valiamé et son avocat maître Dominique Nicolas ont été déboutés mais entendent poursuivre une procédure auprès de la cours d'appel de Bordeaux. Aujourd'hui son client ne comprend pas la décision prise par le tribunal administratif mais également l'avis donné par le conseil de discipline. Selon maître Nicolas, la sanction est disproportionnée face aux faits reprochés à son client, des faits que ce dernier réfute. "Cette démarche de spoil système déguisé. Et quand on sait qu'un conseil de discipline approuve une telle démarche. Parce qu'on sait comment s'est passé ce conseil de discipline. Cette décision est d'une extrême gravité prise pour des faits d'une futilité extraordinaire. Personne n'a bronché. Il ne s'agit pas de critiquer la décision du tribunal mais lorsque l'on connaît le droit public, l'état de la jurisprudence et les fautes qui seraient reprochées à monsieur Valiamé au regarde de la sanction on ne peut que s'interroger sur ce qui en train de se passer dans ce petit pays", a commenté maître Dominique Nicolas.

L'avocat accuse sans équivoque l'actuel maire de sanctionner son client parce qu'il a exercé sous la mandature du premier magistrat précédent, Eric Hayot.

Contacté, Fred-Michel Thirault conteste ces accusations mais n'a pas souhaité s'exprimer pour l'instant sur ce dossier.

Karl Lorand et Peggy Saint-Ville