Bataille politique autour de la gestion du centre nautique de la Pointe-Marin

Par • Mis à jour le 04/01/2018 - 11:05

Depuis plusieurs mois, le Centre Nautique de la Pointe Marin à Sainte-Anne est à l'arrêt complet. L'ancienne structure a été liquidée. Une association bretonne a répondu à l'appel à projet municipal pour reprendre la gestion de l'activité. Une probabilité qui déclenche l'indignation de certains administrés.

    Bataille politique autour de la gestion du centre nautique de la Pointe-Marin

Nouvelle levée de boucliers contre les projets de la Mairie de Sainte-Anne pour le Centre Nautique de la commune!  Un groupe de citoyens vient de créer un Comité de Défense de la Pointe Marin. Ils prenaient la parole hier après-midi sur le site du camping pour dénoncer ce qu’ils appellent « un hold-up patrimonial ».

Dans leur collimateur, la reprise du centre nautique par l’association « les Glénans », une école de voile française basée en Bretagne, reconnue d’utilité publique depuis 1974 et agréée par le Ministère de la Santé, de la Jeunesse et des Sports !                           

Les opposants au projet dénoncent « une volonté délibérée d’écarter les compétences saintannaises» et, à terme, une spoliation de la Pointe Marin.

Mais les Glénans sont les seuls à avoir répondu à l’Appel à Projet de la Ville. L’équipe municipale se dit prête à investir pour obtenir des prestations de qualité. Une investissement qui s'élèverait à près de 1 million d'euros selon les opposants au projet.

L'enquête de Dominique Girault :