CTM : qui sera sur quelle liste ?

Par 07/10/2015 - 20:32 • Mis à jour le 07/10/2015 - 20:32

La date de clôture du dépôt des listes pour les scrutins des 6 et 13 décembre prochains est fixée - pour le 1er tour - au 9 novembre 2015, soit dans un mois. Dans cette course à l'élection certains leaders comme Alfred Marie Jeanne, Yann Monplaisir ou encore Philippe Petit on déjà désigner au moins les têtes de section. Mais pour savoir qui composera les listes... personne n’ose s’avance ! Une seule certitude pour l'heure : 70% des hommes qui siègent aujourd’hui dans les deux assemblées ne seront pas présents à la CTM. Mais alors qui sont les prétendants ?

    CTM : qui sera sur quelle liste ?
Pour les élections de décembre, plus de 70% des hommes en poste ne siégeront pas à la CTM. De plus les places sont assez chères pour faire partie des élus de cette nouvelle assemblée et visiblement les prétendants n’osent guère se manifester. Ce n’est pas la peine d’insister auprès de ces éventuels prétendants car ils expliquent tous qu’ils n’ont rien demandé tout en espérant bien sûr secrètement avoir cet appel tant espéré pour une place éligible.

Pendant ce temps, les chefs de file de ces listes font jouer la montre : ils disent consulter, discuter, peser le pour et le contre sans pour autant donner d’indications précises sur le sort réservé à tel ou tel discret postulant. A titre d'exemple, on a appris qu’un prétendant sur une liste - impatient de ne pas avoir de nouvelles - a carrément demandé à son leader des garanties sur sa présence sur la fameuse liste. Ce à quoi le leader - plutôt agacé - aurait répondu : "je ne suis même pas sur d’y être". Sans oublier les petites compétitions internes pour espérer la bonne place; à Martinique Nouvelle par exemple, Justin Pamphile nourrit de grandes ambitions pour être le leader dans le Nord ! Sa voisine Marie-Thérèse Casimirius ne fait pas de vagues mais indique tout de même qu’elle est disponible. Personne ne veut donc froisser personne.

Au Marin, dire qu’il y a une petite compétition entre Jocelyn Germé et Yvonne Tritz (tous deux élus de la majorité municipale) n’est un secret pour personne. Le premier nommé est déterminé après avoir raté le fauteuil de 1er adjoint qu’il espérait tant. On lui aurait réservé, précise t-il discrètement, une bonne place pour la CTM ! Alors il joue des coudes...

Au Robert, il va falloir par exemple positionner Chantal Meignan qui a rejoint Martinique Nouvelle. Peut-être penser aussi à Fred Miram Marthe-Rose qui mouille beaucoup son maillot sur le terrain ! C’est vrai qu’ils ne sont pas du même camp aux municipales mais ils font bloc pour la CTM.

Chez les patriotes, Alfred Marie Jeanne a pour habitude de faire durer le suspens et dans son équipe, on sait que sur ce dossier il ne faut surtout pas le contrarier. A Ducos l’arrivée de Marius Narcissot (ancien de la FSM) dans le camp patriotique où milite depuis de longues années Rémy Aribot, va forcément pousser le leader du MIM à trouver la bonne stratégie pour ménager d’éventuelles susceptibilités dans un scrutin où chaque voix compte.

Il semblerait que dans le camp patriotique toute arrivée sera la bienvenue, tandis que ceux qui se basculeront à Martinique Nouvelle seront perçus par le camp patriotique comme des traites, des vendus ! Tout cela fait également partie de l’ambiance électorale.

Audrey Ollon et Jean-Marc Pulvar