Campagne à Sainte-Marie : Jean-Frantz Cauver reçoit des soutiens de poids

Par • Mis à jour le 12/11/2017 - 11:08

Candidat à l'élection municipale anticipée de Sainte-Marie, Jean-Frantz Cauver a présenté sa liste ce dimanche (12 novembre 2017) au quartier Derrière Morne. Une présentation qui s'est faite en présence d'Alfred Marie-Jeanne et de Karine Mousseau.

    Campagne à Sainte-Marie : Jean-Frantz Cauver reçoit des soutiens de poids

Sainte-Marie est pour quelques semaines encore le centre du monde politique martiniquais. Le premier tour des élections municipales anticipée se tiendra le 26 novembre 2017. Ce dimanche, c'est Jean-Frantz Cauver qui a présenté sa liste.

Cet ancien proche de Bruno Nestor Azérot, le grand favori de l'élection, a reçu des soutiens de poids. Au premier rang de son meeting, on pouvait voir Daniel Marie-Sainte, Karine Mousseau et Alfred Marie-Jeanne. Preuve que le sort de Sainte-Marie et surtout celui de Bruno Nestor Azérot intéresse bien au delà des frontières de la commune.

Pour rappel, trois listes sont en course pour le gain de la municipalité samaritaine. On trouve bien entendu celle de Bruno Nestor Azérot (Nou Toujou Sav Sa Nou Lé), celle de Jean-Frantz Cauver (Paix et Unité Pour Sainte-Marie) et celle de Louis Philippe Birba (Tous ensemble pour Sainte-Marie).

Une première version de la liste "Tous ensemble pour Sainte-Marie" avait été présentée mais elle ne répondait pas aux critères exigées par la préfecture. Il s'agissait de celle menée de Saint-Yves Rangom. Dans un communiqué de presse, la sous-préfecture de Trinité, qui enregistrait les candidatures, a précisé les raisons du rejet de cette liste.

"Il y a lieu de rappeler que plusieurs échanges entre les services de la sous-préfecture et M.RANGOM se sont tenus pour l’accompagner dans le dépôt de sa candidature, comme pour tout candidat.
Les documents constituant son dossier ont ainsi été vérifiés en présence de M.RANGOM, et de son huissier de justice mandaté à cet effet. Après contrôle auprès du responsable du service des impôts des particuliers de Trinité, il est apparu que sur son avis d'imposition au 1er janvier 2017, il était domicilié au Marigot.

En vertu de l’article L 228 du code électoral, « sont éligibles au conseil municipal tous les électeurs de la commune et les citoyens inscrits au rôle des contributions directes ou justifiant qu’ils devaient y être inscrits au 1er janvier de l'année de l’élection. »
Face à cette évidence, constatée également par l'huissier, M. RANGOM n'a pas déposé de liste.", écrit la sous-préfecture.