Claude Lise : "je fais tout pour promouvoir une relève politique"

Par 11/01/2021 - 20:44 • Mis à jour le 11/01/2021 - 20:26

Le président de l’assemblée de Martinique, Claude Lise, était l’invité du lundi politique ce soir lundi 11 janvier. Il a évoqué les divergences qui l’opposent aujourd’hui à Alfred Marie-Jeanne, la nécessité de plus de moyens alloués à l'assemblée de Martinique, mais également les discussions en cours avec Peyi-a et sa volonté de prendre du recul par rapport à son implication politique.

    Claude Lise : "je fais tout pour promouvoir une relève politique"

Le président de l'assemblée de Martinique est revenu sur les désaccords qui l’opposent à Alfred Marie-Jeanne, et sur sa volonté que la prochaine assemblée de Martinique ait plus de moyens afin qu’il y ait un plus grand équilibre entre l’exécutif et l’assemblée. Il n'a également pas caché son agacement de voir l’un des membres imminent du RDM présent lors de la rentrée du MIM hier dimanche 10 janvier, en l’occurrence Eugène Larcher.

Des discussions avec Peyi-a

Concernant les prochaines élections territoriales qui devraient se dérouler en juin prochain si la situation sanitaire le permet, le secrétaire général du RDM a confié que des discussions étaient bien en cours avec le parti Peyi-a mené par Jean-Phlippe Nilor et Marcelin Nadeau.

"Nous nous retrouvons en convergence - pas sur tout - mais sur des points importants, avec Peyi-a. Mais il n'y a aucun accord électoral signé, nous n'avons pas discuté de listes électorales. Jusqu'ici, nous discutons des choses qui ne vont pas, pourquoi cela dysfonctionne et de ce qu'il faudrait faire", indique le président.

Du recul par rapport à son implication politique

Claude Lise, qui fêtera ses 80 ans à la fin du mois, a avoué à demi-mot qu’il souhaitait prendre du recul vis-à-vis de son implication politique. Il envisagerait de rester en retrait lors de la campagne pour la CTM. Même s'il souhaite servir tant qu'il lui "restera des forces", l'élu se voit davantage "dans les tribunes" du match électoral que sur le terrain.

"Je fais tout pour promouvoir une relève politique dans le cadre, si possible, d'un rassemblement. Je pense que les Martiniquais veulent une offre politique nouvelle en terme de projets mais surtout de renouvellement", estime-t-il.

Claude Lise a en outre précisé qu’il était favorable à une vaccination contre le Covid-19.

Visionnez l'émission Lundi politique avec Claude Lise au micro de Cédric Catan :

Tags