Des maires confiants et rassurés après leur rencontre avec Alfred Marie-Jeanne

Par • Mis à jour le 24/02/2016 - 15:47

Après une première rencontre, mardi 23 février 2016, avec le président du conseil exécutif de la Collectivité Territoriale de Martinique, les maires de l'île se sont montrés confiants et rassurés pour l'avenir de leurs communes. Alfred Marie-Jeanne, le président de la CTM ne leur a cependant pas caché que la situation n'était pas simple et que l'essentiel, sinon l'urgence à court terme, était le problème des fonds européens.

    Des maires confiants et rassurés après leur rencontre avec Alfred Marie-Jeanne
Alfred Marie-Jeanne a reçu mardi 23 février l'ensemble des maires de la Martinique à l'hôtel de Plateau, à Fort-de-France. Une première rencontre du président de la CTM avec les édiles de l'île et qui sera suivie d'autres.

Au cours des trois heures d'échanges qu'a duré cette rencontre, les élus ont pu exposer leurs attentes et doléances. On sait que la situation financière des communes n'est pas au beau fixe dans un contexte marqué entre autres par la diminution des dotations publiques.

Le contexte n'est pas non plus très simple pour le président du conseil exécutif de la CTM confronté à la mise en place d'une nouvelle collectivité et à la récupération des dossiers traités jusqu'à décembre 2015 par un conseil régional d'un côté et un conseil général de l'autre.

A cet égard, Alfred Marie-Jeanne n'a pas caché que sa priorité était les fonds européens. C'est l'essentiel, a-t-il indiqué en substance, expliquant qu'il y avait une échéance importante à venir. Il s'agit pour lui de pouvoir justifier et de rendre compte, avant fin 2016, de l'utilisation faite par la Martinique des fonds européens. Et on sait que Bruxelles est très sourcilleuse sur ce point.
Il s'agit pour Alfred Marie-Jeanne d'un "effort gigantesque" à entreprendre. Le président de la CTM a d'ailleurs indiqué qu'une mission de la commission européenne est attendue d'ici une à deux semaines maximum en Martinique à ce sujet.

Néanmoins et dans l'attente d'une meilleure visibilité sur l'état des finances de la CTM, Alfred Marie-Jeanne a précisé qu'en fonction de l'urgence, il n'était pas hostile à l'idée d'aider des communes ou une communauté d'agglomération.

Des réactions plutôt satisfaites
"Nous saurons attendre". Joseph Péraste, le maire du Marigot s'est montré plutôt rassuré après la situation brossée par le chef de l'exécutif de la CTM. Il a également retenu l'engagement d'Alfred Marie-Jeanne à revoir les maires et que cette première rencontre ne serait pas la dernière.

De son côté, Fred-Michel Thiraud, le maire du Saint-Esprit a qualifié la rencontre de "bonne initiative". Il s'est montré également satisfait de la reconduite du dispositif d'aides aux communes (l'ex-CRCC) mis en place par l'ancienne Région.

Enfin le maire de Case-Pilote, Ralph Monplaisir considère que cette réunion était une sorte de mise au point de la situation de la CTM. Il a notamment retenu qu'après l'examen des comptes administratifs de l'ex-région et de l'ex-département, ce serait l'heure de l'élaboration du budget de la nouvelle collectivité. Il retient aussi que le président Marie-Jeanne avait la volonté de travailler pour la Martinique mais qu'il le ferait avec les moyens dont il disposerait.

Une grande partie des édiles de Martinique ont assisté à cette première rencontre avec la CTM. Ils n'ont pas été très nombreux en revanche à accepter de s'exprimer.
Il faut dire l'élection des membres de la CTM ne remonte pas à si loin que cela.
Jean-Philippe Ludon avec Cédric Catan
@jpludonrci.